Bordeaux
Bordeaux

l'apéro est offert par les vignerons de bordeaux et bordeaux supérieur

Apéro Bordeaux

Millésime 2009 : de belles perspectives

Les conditions climatiques de cette année ont été particulièrement favorables au cycle végétatif de la vigne et à la maturation du raisin, le point par le CIVB le 30 septembre

Les mois de juillet et août ont connu des températures élevées et un ensoleillement généreux. Ce beau temps s’est poursuivi en septembre, avec alternance de nuits fraiches et de journées chaudes propice à la concentration des arômes et à l’accumulation des anthocyanes (pigments). Les raisins ont ainsi mûri à souhait et les vendanges s’étalent dans le temps. L’état sanitaire de la récolte est par ailleurs irréprochable. Il est trop tôt pour estimer le volume.

Les vins blancs secs
Les vendanges du Sauvignon blanc ont débuté dès le 27 août dans les zones les plus précoces. Elles se sont généralisées en septembre avant de s’étendre au cépage Sémillon. Elles sont à présent terminées. A la dégustation, le Sauvignon apporte à ces tous jeunes vins des arômes de pêche blanche, d’ananas et de belles acidités. Le Sémillon donne du gras, de la rondeur et de la structure. La Muscadelle, particulièrement expressive cette année, apporte des arômes muscatés et floraux.

Les vins rouges
Les vendanges des Merlots sont en cours. Elles ont débuté mi-septembre pour les plus précoces. Les baies très aromatiques et goûteuses affichent de belles concentrations en sucre, les pépins sont croquants et les peaux présentent un beau potentiel couleur (teneurs en anthocyanes élevées). Les acidités basses montrent une belle maturité.
La cueillette du Cabernet franc va prendre le relais dans les premiers jours d’octobre, suivie de celle du Cabernet sauvignon, selon la précocité des terroirs et l’évolution de la maturation.

Les vins blancs liquoreux
Les vendanges, effectuées par tries manuelles successives, débutent à peine. Les conditions actuelles sont idéales pour ces raisins soumis à l’infl uence d’un micro climat particulier. L’humidité, véhiculée par un brouillard matinal, favorise le travail du botrytis cinerea (pourriture noble) indispensable à l’élaboration de ces vins. Les chaudes températures de la journée sèchent et concentrent toutes les saveurs. Les raisins expriment un remarquable potentiel arômatique.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *