Bordeaux
Bordeaux

l'apéro est offert par les vignerons de bordeaux et bordeaux supérieur

Apéro Bordeaux

Dégustation Février 2014 : 3 Bordeaux Rouge Oscars de leur appellation pour le millésime 2012

Ces 3 Bordeaux Rouge Oscars 2014 de leur appellation sont le Cru de la Maqueline, le Château Leroy Beauval et Extrait de Rambaud

 

Les membres du Jury sont :
Mesdames  Stéphanie Adam (Courtemont Varennes), Lucie Biguet (Bordeaux), Stéphanie Chapel (Paris), Sophie Clarisse (Hesdigneul les Béthunes), Patricia Labalette (Avrée), Claire Laforest (Bordeaux), Annick Le Roux (Limerzel), Joelle Simonutti (Venissieux).
Messieurs Thibault de Gregori (Périgueux), Frédéric Favres (Paris), Jean-Jacques Félix (Signes), Nicolas Gilbertas (Paris), Nicolas Lewandwski (Royan), Cyril Romieux (Meral), Claude Thiefine (Brie sous Mortagne).

 

Retrouvez ces vins sur la Cave en ligne 1001 Châteaux.

 

Cru de la MaquelineCru de la Maqueline
AOC Bordeaux Rouge Millésime 2012
Châteaux  et Domaines Castel
93 % Merlot – 4 % Petit verdot – 3 % Cabernet Sauvignon
Prix Propriété : 6,00 € TTC
Contact : www.chateaux-castel.com

 

 

Dégustation
Oeil : Robe rouge sombre aux reflets grenats.
Nez : élégant et intense, arômes de fruits rouges et noirs et notes fondues de grillé et café.
Bouche : Puissance et élégance, belle longueur sur le fruit et bel équilibre.

 

 

 

Château Leroy-BeauvalChâteau Leroy-Beauval
AOC Bordeaux Rouge Millésime 2012
SARL Château Leroy-Beauval
100 % Merlot
Prix Propriété : 9,90 € TTC
Contact : commercial@chateauleroybeauval.com

 

 

Dégustation
Oeil : Robe sombre aux reflets violines.
Nez :  Notes boisées et tabac blond évoluant vers des arômes de fruits noirs.
Bouche : attaque ample et onctueuse. Milieu de bouche charnu. Puissance et belle longueur en bouche.

 

 

 

 

Extrait de RambaudExtrait de Rambaud
AOC Bordeaux Rouge Millésime 2012
SCEA Vignobles Daniel Mouty
Merlot 100 %
Prix Propriété : 10 € TTC
Contact : www.vignobles-mouty.com

 

 

Dégustation
Oeil : rouge sombre.
Nez :  Fruits noirs, poire, fumé, assez complexe.
Bouche : Ronde aux notes grillées. Belle matière délicate.

Partager :

15 Réponses pour : “Dégustation Février 2014 : 3 Bordeaux Rouge Oscars de leur appellation pour le millésime 2012”

  1. Jean-Jacques dit :

    Tout d’abord je tiens a vous remercier pour cet envoi (colis dégustation ) d’appellation bordeaux rouge millésime 2012 ) ce fut ma première surprise. La deuxième surprise, j’ai des amis qui ont répondu présent pour déguster ces 3 bouteilles.

    Après âpres discutions sur la robe odeurs, gouts et autres sujets de comparaison voici notre commentaire.

    En N° 1 le château leroy -beauval ( sur 5 présents 4 lui ont donné la 1ère place)
    – Belle robe sombre
    – Senteur de fruits très murs
    – de la force et une bonne et belle longueur

    En N° 2 le cru de la Maqueline (5 sur 5 lui ont donné la 2ème place)
    – Belle robe sombre lui aussi
    – Belles notes de fruits rouges & confusion de chêne flambé boisé vanillé
    – Puissance et discrétion surtout (en mangeant une cote de bœuf = n’efface pas le goût de la viande).

    En N° 3 l’extrait de rambaud
    – Très belle robe rouge
    – Fruits noirs & autres parfums
    – Bien enveloppé en bouche , final subtil
    Cette dernière bouteille a fait l’objet de nombreuses contradictions. Toutefois , un vin d’excellente qualité qui sera confirmé, on le pense en 2015.

    Nous avons apprécié la Maqueline, qui a été adopté comme le Bordeaux grand cru SPECIAL APERO…!!

    Etait présent, des amis, tout comme moi amateur et nous remercions très vivement planète bordeaux de m’avoir choisi, les vignerons du bordelais pour leur savoir faire et l’agence représentant le syndicat vinicole des AOC -Avec modération, bien sur , vive le vin de France ( Bleu , Blanc , Rouge )

    Merci a tous
    « des PAPIS HEUREUX »

    La dégustation des Tontons

  2. Sophie dit :

    Voici nos impressions sur les deux premières dégustations de Bordeaux 🙂
    La prochaine suivra prochainement !

    Le Cru de la Maqueline – Millésime 2012
    Dégustation du Cru de la Maqueline réalisée autour d’un filet mignon au miel – Soirée en amoureux. Vin d’une belle couleur et d’une belle robe, nous avons trouvé qu’il avait du corps mais aussi une légère amertume en bouche dans un deuxième temps. Nous avons bien ressenti les notes de fruit rouge et ce vin dispose d’un bon équilibre en bouche. Excellent vin de table à conseiller !
    Les dégustations de Sophie

    Le Château Leroy Beauval – 2012
    Dégustation du Château Leroy Beauval autour d’une soirée spaghettis bolognaises – Soirée entre amis. Vin léger et harmonieux aux arômes très fruités. L’accord était parfait avec le plateau de fromage. L’élevage en fût de chêne été moins présent que pour le Cru de la Maqueline. Une préférence pour l’instant de ma part concernant le Cru de la Maqueline ! Le Château Leroy Beauval nous a semblé assez léger pour un Merlot mais se distingue par le panel de saveurs fruitées et d’arômes boisés.
    Les dégustations de Sophie
    Et voilà pour l’instant Frédéric ! Bonne journée à vous !

  3. Annick dit :

    Une sélection de bordeaux rouge en dégustation, et je suis sélectionné ?
    Merci, à Apéro Bordeaux.
    Arrivée du Kit de dégustation

    Dégustation à l’aveugle, choisir des amis ou famille, et passer une superbe journée !
    3 Bordeaux Rouge Oscars 2014 de leur appellation, le Cru de la Maqueline, le Château Leroy Beauval et Extrait de Rambaud
    Nous avons passé cette journée, dans un écrin de verdure, le soleil était notre invité, et notre dégustation ne pouvait mieux tomber, la preuve !
    Nous étions cinq dégustateurs : Juju, Yap, M-Claire, Serge et moi-même.

    L’entrée fut agrémentée, par la première dégustation : le bordeaux « Leroy-Beauval.
    Juju : il a du nez, Yap : rond en bouche, Serge : âpre, M-Claire, serait bien avec un fromage ou plat en sauce, moi : un délice.

    La deuxiéme dégustation : extrait de Rambaud !
    Juju : moins âpre, Yap : noble et puissant, Serge : reste au palais longtemps, M-Claire bien en bouche, Moi, super bon ! Avec une cuisine comme celle-ci, on ne pouvait qu’apprécier ce vin, Yap : (adéquate avec le plat)

    Troixième dégustation : le cru de la Maqueline
    Juju : sent la nature et corsé(arrière- goût) qui n’est pas désagréable! Yap : corsé et viril en même temps, M-Claire : mon préféré, Serge : complet et ferme, Moi : boisé, à du charme. Le dernier Bordeaux a été dégusté avec mon cheesecake à la cerise.
    Cheesecake à la Cerise

    Voilà ! c’est à vous de juger, rendez-vous sur : Apéro Bordeaux.
    Je remercie, Apéro Bordeaux pour nous avoir permis de passer un moment de dégustation inoubliable, puis Yap et Juju qui nous ont reçus dans leur « nid d’amours », journée soleil en famille !
    Fin dégustation

  4. Joelle dit :

    Tout d’ abord un grand merci pour cette idée généreuse et originale pour faire découvrir les vins de Bordeaux.
    Les 3 bouteilles sont arrivées comme il avait été promis dans le mail de l’équipe « Apéro Bordeaux ».

    J ai reçu des amis pour une partie crêpes salées et sucrées.

    Nous avons ouvert une bouteille « Extrait de Rambaud » juste le nom exprime la puissance, l’élégance et le velouté de ce grand vin. Nous avons même été épatés par le rapport plaisir/prix qu’il n est pas évident de retrouver dans d autres régions et surtout le côté digeste qui en fait un remarquable vin de repas.

    Nous lui avons trouvé du caractère, de la sève. Il est en même temps souple et légèrement fruité.
    Il est très facile a placer a table, il est superbe a boire tout en douceur en conservant son caractère.
    C est un très bon représentant des beaux coteaux de Genissac face a St Emilion.

    Il s’accorde parfaitement en apéritif dinatoire qu’a un repas.
    Je vous propose de l’essayer, il convient aussi bien aux femmes qu’aux hommes.
    C est un ABC qui par ailleurs est mis en bouteille a la propriété.
    Ce vin a une Âme.

    Joëlle

    La dégustation de Joelle

  5. Sophie dit :

    Dégustation N° 3 : Extrait de Rambaud

    Dégustation effectuée en amoureux en apéritif.
    Ce vin bénéficie d’arômes puissant et de beaucoup d’élégance. Il est parfait pour entamer un repas, à servir durant l’apéritif … Il arrive selon nous en deuxième position juste après le Cru de la Maqueline qui reste notre préférence. L’extrait de Rambaud est rempli de poésie rien qu’au nom mais aussi à la dégustation … C’est un vin qui fait voyager et qui a une âme !
    Une jolie découverte à ne pas manquer !

    A votre santé 🙂

    Les dégustations de Sophie

  6. Lucie dit :

    Les premiers beaux jours ont été l’occasion d’organiser une virée à la campagne entre copains et donc un apéro avec la sélection des oscars 2014 en Bordeaux Rouge.

    Sans le savoir, nous avons respecté l’ordre de prix des vins et commencé par le Cru de la Maqueline. Le Petit Verdot et le Cabernet Sauvignon donnent du relief au Merlot dominant dans ce vin. Servi avec des toasts de chèvre au miel, en attendant que le barbecue ne soit prêt, nous avons beaucoup apprécié le côté poivré et les arômes intenses de fruits noirs.

    Pour suivre, nous sommes passé à table avec les Château Leroy-Beauval et Extrait de Rambaud. Pour accompagner ces deux 100% Merlot, deux options franchement différentes: une belle côte de bœuf aux sarments pour mettre en valeur le côté classique du Merlot, rond et charnu, et du poulet mariné au miel et au sésame pour révéler les notes d’épices et de fruits noirs intenses.

    Mention spéciale du jury (très avisé de copains) pour le Cru de la Maqueline et son assemblage atypique plein de peps et avec un beau grain de bois fin et vanillé.

    Dégustation de Lucie

  7. Nicolas dit :

    Nous remercions les vignerons de Bordeaux et Bordeaux supérieur de nous avoir retenus pour participer à cette dégustation de 3 bouteilles de vin rouge millésime 2012 !

    Nous étions 6 et les débats furent très animés, passionnés. Nous avons tous appréciés ces vins, mais chacun avait ses chouchous… pas moyen de vous donner un classement qui nous représente tous… Voici donc nos remarques dans toutes leur diversité…

    La dégustation de Nicolas

    1/ Château Leroy Beauval 2012
    L’étiquette et la forme de la bouteille l’emportent haut la main devant les 2 autres. La bouteille qui embellit la table !
    Niveau dégustation, c’est le vin le plus apprécié des femmes (jugé n° 1 ou 2).
    Extraits des commentaires : Jeune mais équilibré. Acre, alcoolisé, caramel. Beurré, intense. Beurre frais, bon tanin, boisé, note poivron vert, beau nez, …

    2/ Extrait de Rambaud 2012
    Etiquette et bouteille: bof.
    Très apprécié par contre niveau dégustation. Le préféré des garçons.
    Extraits : Vin sympa (caroline le classe second). Tannique, chêne, gras et rond. Puissance, tannique, rondeur. Trop astringeant, tannique, lourd mais reste sympa, sur fromage par exemple.

    3/ Cru de la maqueline 2012
    Etiquette trop bling bling et bouteille bof.
    Dégustation : Très apprécié, des femmes en particulier.
    Extraits : fruité, bonne tenue en bouche, polyvalent. Peu d’odeur, sec. Tannique, fruité, arôme discret mais fruité. Très fruité, fruits rouges.

    Dégustation de Nicolas

  8. Nicolas dit :

    Leroy Beauval: Assez fruité et assez simple en bouche, il a été particulièrement apprécié par les femmes présentes à cette dégustation.

    Extrait de Rambaud: Malheureusement très fade et pas de corps. Est ce que nous serions tombés sur une bouteille qui a subit un choc thermique???

    Cru de la maqueline: C’est mon préféré. Puissant, tannique, voire une légère rondeur qui me rappelle en fait certains Cotes du Rhone.

    En résumé Leroy Beauval, un vin passe partout qui plaira à l’ensemble des convives sans non plus laisser les gens pantois, à la différence du Cru de la Maqueline qui a un caractère et qui ne laissera pas les buveurs indifférents en bien ou en mal. Pour l’extrait de Rambaud, je ne me prononce pas ne sachant pas si nous sommes tombés sur une mauvaise bouteille ou si c’est une généralité.

    Merci pour cette dégustation,

    Nicolas

    La dégustation de Nicolas

  9. Claude dit :

    Avec l’arrivée du printemps rien de tel qu’une petite dégustation entre amis ! Un grand merci à Apéro Bordeaux et ses « Oscars » pour ces trois belles découvertes… Afin de rester dans l’esprit du test, nous comparons sur chaque plat l’ensemble des vins, voici les impressions :

    Sur l’entrée, un cake chorizo-cheddar et sa salade, le Cru de la Maqueline se distingue tout particulièrement, le fruit en bouche est merveilleux, une fraîcheur étonnante en palais (alors que nous venions de l’ouvrir) nous indique qu’il va se passer quelque chose, ce qui ne tarde pas ! Sa robe dorée en prime concrétise ce très bon moment.

    Sur le plat principal, un superbe poulet du Périgord accompagné de champignons, panais et topinambours, le Château Leroy-Beauval est numéro 1 ! Beaucoup de caractère pour ce Bordeaux 100 % Merlot, capiteux et épais sur la langue, le goût reste longtemps en bouche et un nez prometteur complète l’ensemble. Ajoutons à cela un très beau flacon et voici un vin doté d’un bel apparat pour de grands moments gastronomiques…

    Pour le dessert, un Opéra au chocolat, nous nous tournons naturellement vers l’Extrait de Rambaud car encore peu sollicité. De toute évidence l’idéal pour ce vin est de l’ouvrir 2 ou 3 heures à l’avance, c’est un vin délicat et complexe en nez qui demande à être apprivoisé, le moins facile d’accès mais du bien bel ouvrage !

    Pour conclure, le Cru de la Maqueline vu son prix annoncé (6€!) est le grand vainqueur de cet agréable match malgré la séduction du Château Leroy-Beauval (le style de la bouteille joue aussi). Concernant l’Extrait de Rambaud il faut trouver le bon plat en accord et mériterait alors un deuxième essai !

    Claude

    La dégustation de Claude

  10. Stéphane Chapel dit :

    Je vous remercie tout d’abord de m’avoir adressé ce colis dégustation à tester.
    Cela fut fait avec diligence et avec 3 amis qui affectionnent comme moi-même la Dive Bouteille et le Bordeaux en particulier.

    Je rappellerai en préambule ce propos de Galilée  » Le vin, c’est la lumière du soleil captive dans l’eau « .

    Nous avons mis en 1er dans notre sélection gustative :
    Le Château Leroy-Beauval
    Plein de ferveur et de générosité donnant envie de trinquer.
    Élégant et charnu il fût élevé pendant 9 mois en fût de chêne sous les cieux bienveillants de Bordeaux et donna ce soir là avec talent la réplique à une goûteuse canette aux pommes.
    Corsé et chaleureux, sa caudalie est généreuse car ses arômes restent en bouche.

    Nous avons mis en 2eme :
    L’extrait de Rambaud
    Élégant et velouté, souple et structuré, ses arômes de fruits rouges séduisent le palais et se livrent à la caresse des papilles en montrant de la densité et de la finesse sur une terrine de foies de volailles maison.
    Persistance en bouche réelle et sincère de son parfum authentique corsé et fruité.

    Nous avons mis en 3eme :
    Le Cru de la Maqueline
    Nectar élégant et fruité, plus gracieux que corsé, un vin d’une fraîcheur et d’une vivacité parfaite aux notes très équilibrées de fruits noirs.
    Il apporte sa gourmandise naturelle et spontanée et charme le dégustateur avec ses tanins soyeux.
    Il fût apprécié en apéritif et nous saluâmes ce jus de la treille avec joie et volupté.

    La dégustation de Stéphane

  11. Thibault dit :

    Nous tenons tout d’abord à vous remercier de nous avoir permis de passer un très bon moment tous ensemble autour de ces trois belles bouteilles Oscars 2012 de leur appellation.

    En essayant de classer ces 3 bouteilles par ordre croissant de puissance, nous en sommes arrivés à déguster le Cru de la Maqueline en premier, suivi de l’Extrait de Rambaud en terminant par Le Château Leroy-Beauval.

    J’ai décidé de faire cette dégustation en famille, dans un lieu qui nous ait cher à tous afin d’y sentir bien et ainsi d’y favoriser l’échange. Cette dégustation fut un réel succès, qu’on soit amateurs, connaisseur ou winelover. chacun de nous a pu donner son avis très librement et facilement sur les vins et ses impressions, cela a été très constructif et intéressant !

    1- Cru de la Maqueline
    Au nez, nous avons relevés des notes de fruits rouges (cassis, fraises). En bouche, ce vin n’a pas fait l’unanimité. Ce boisé dominant, cache les arômes de ce vin et manque de longueur en bouche, pour certain.
    Il en est ressorti que ce vin est tout de même bien fait et agréable à boire.

    2. Extrait de Rambaud
    Au nez, un passage en barrique bien maitrisé qui est très agréable avec des arômes assez complexes.
    En bouche, nous l’avons trouvé plus rond et plus agréable que le précédent.

    3- Château Leroy- Beauval
    Ce troisième vin a été notre coup de cœur pour la majorité d’entre nous. Nous y avons trouvés des notes de noisettes et de noix en bouche.
    Nous avons fini cette belle dégustation sur une très belle longueur en bouche offerte par ce dernier vin.
    Mention spéciale pour ce Château Leroy- Beauval 2012

    Dégustation familiale de Thibault

  12. Stéphanie dit :

    Je remercie particulièrement les vignerons et l’équipe d’Apéro Bordeaux pour cette dégustation que j’ai partagée avec onze de mes amis, très envieux de découvrir ces vins. Le beau temps étant avec nous et les températures assez douces, ce fut l’occasion parfaite pour faire un barbecue aux sarments de vigne. Plus ou moins connaisseurs, les vins ont été particulièrement appréciés. Ce fut aussi pour certains d’entre nous de mettre leurs papilles en éveil. Pour pouvoir comparer, apprendre et découvrir ces vins, leurs arômes, leur robe et texture nous les avons dégustés à la suite, puis ils ont agrémenté le plat principal.

    Le cru de la Maqueline 2012
    Ce vin à la robe rouge sombre aux reflets grenat, ses arômes sur les fruits rouges et noirs, ses notes grillées et son élégance est très agréable bien que nous ayons préféré les suivants. Nous l’avons trouvé moins complexe et ayant moins de corps que les autres vins dégustés.

    Extrait de Rambaud 2012
    Complexe, aux notes de fruit noirs, délicat mais avec du caractère et avec une belle robe rouge sombre nous a particulièrement plu.

    Château Leroy Beauval
    De beaux tannins, des notes boisées et de fruit noirs, c’est un vin assez jeune qui mérite de séjourner en cave quelques années, long en bouche, onctueux et et équilibre qui nous a tous séduits.

    La dégustation de Stéphanie

  13. cyril dit :

    L’extrait de Rambaud ne nous a pas rendu plus fort, ce n’était pas le vin de M. Stallone :-). Vin gouleyant, agréable à boire, fruité, aurait mérité de vieillir un peu plus. Mais très sympa. Dégusté avec des voisins et amis, tous ont pris du plaisir

    Le Cru de la Maquelline, autre calibre… Vin plus charpenté, plus de profondeur, d’équilibre. Nez remarquable, marqué. Vraiment, très bon vin… Avec plusieurs collègues et amis un dimanche midi à la maison, sur un boeuf braisé, un régal.

    Quant au petit dernier, le Château Leroy-Beauval, très bien, équilibré, bon vin de repas, pris en tete à tete. Vin de qualité.

    La dégustation de Cyril

  14. Frédéric dit :

    Tout d’abord, un grand MERCI aux Apéros Bordeaux ! Bacchus lui-même ne pouvaient rêver meilleurs ministres… Générosité, invitation au plaisir et convivialité! Encore merci, mais place à l’histoire…

    Sortie de sport… Après l’effort le réconfort…
    Enjoués et débonnaires, ces quelques compères se réunissent.
    Sur la table se faufilent ou se glissent victuailles, fromages et saucisses.
    Sonne l’heure de la sortie des calices.

    Les trois seigneurs de la table s’avancent :

    Tout d’abord Leroy-Beauval, un sire généreux et puissant, vêtu de sa robe grenat. Encore exubérant, il s’assagira avec le temps pour dévoiler toute sa majesté.

    Puis vient La Maqueline, tout de sombre habillé, merlotant à souhait, il sait être droit et agréable. Tout le monde adore le recevoir.

    Enfin, Extrait de Raimbaud clôt la marche. C’est un garçon turbulent. Ses terres semblent être plus au sud, tant il fleure la griotte et les pruneaux confiturés. Il aime à raconter sa relation passionnelle avec le soleil…

    Encore merci aux Apéros Bordeaux de nous avoir fait rencontrer ces trois solides gaillards.

    F, G, T et S.
    La dégustation de Frédéric

  15. Paris dit :

    C’est de la bombe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *