Bordeaux
Bordeaux

l'apéro est offert par les vignerons de bordeaux et bordeaux supérieur

Apéro Bordeaux

Dégustation Avril 2015 : 3 Bordeaux Blanc Moelleux Oscars de l’été 2015 pour leur appellation

Ces 3 Bordeaux Blanc Moelleux Millésime 2014 sont Château Rioublanc, Fleur Moelleux et Moelleux Mademoiselle du Château Le Camplat.

 

Les membres du Jury sont :
Mesdames Elodie Denis (Allonnes), Madelyne Dialma (Bordeaux), Juliette Flodrops (Lille), Sylvie Gardey (Bordeaux), Sarah Marcia (Castres), Samira Messaoudi (Ivry sur Seine), Christine Ribiere (Le Barcares), Sophie Rocher (Lezoux).
Philippe Chassang (Longjumeau), Jean-Claude Chavignaud (Créteil), Jeremy Debreu (Bègles), Mickaël Le Cras (Le Perreux sur Marne), Florent (Bordeaux), Lucas Maimone (Saint-Etienne), Guillaume Seigue (Saint-Antoine).

 

Retrouvez ces vins sur la Cave en ligne 1001 Châteaux.

 

Château RioublancChâteau Rioublanc
SARL Edouard Carretero & Fils
AOC Bordeaux Blanc – Moelleux
65 % Sauvignon – 35 % Sémillon
Prix Propriété : 6,5 € TTC
Contact : www.chateau-rioublanc.com

 

Dégustation
Oeil : robe brillante et dorée.
Nez : expressif, fruits secs, abricot et datte avec des notes litchi et mangue.
Bouche : attaque fraîche puis équilibrée avec des arômes de fruits confits et de miel. Belle longueur et onctuosité en finale.

 

 

 

 

Fleur MoelleuxFleur Moelleux
Caves de rauzan
AOC Bordeaux Blanc – Moelleux
100 % Sémillion
Prix Propriété : 6,50 € TTC
Contact : www.cavederauzan.com

 

Dégustation
Oeil : robe limpide couleur jaune doré.
Nez :  fin avec des nuances d’exotismes.
Bouche : friande, ronde, élégante et plaisante.

 

 

 

 

 

Mademoiselle Château CamplatMademoiselle by Château Camplat
EARL Vignobles Reculet
AOC Bordeaux Blanc – Moelleux
100 % Sauvignon
Prix Propriété : 6,50 € TTC
Contact : www.chateaulecamplat.com

 

Dégustation
Oeil : robe pâle.
Nez : expressif avec des notes vanillées et citronnées.
Bouche : de la fraicheur et du fruit avec une note boisée.

 

 

 

Partager :

10 Réponses pour : “Dégustation Avril 2015 : 3 Bordeaux Blanc Moelleux Oscars de l’été 2015 pour leur appellation”

  1. lucas maimone dit :

    bonjour a tous ,
    j’ai reçu un colis de trois bouteille que nous avons dégusté. Ces vin ont un goût très prononcé et fruité.

    Le Mademoiselle by château camplat est très moelleux par sa nature de fraîcheur et d’un gout citronné.

    Le gout de l’exotisme du fleur moelleux nous a apporter une nouvelle sensation, un gout exquis qui nous a enchanté les papilles.

    Mon préféré est le Château Rioublanc par son gout de mangue extraordinaire.

    En bref un très bon lots merci encore pour la dégustation, laissez vous tenter !!!

  2. sophie rocher dit :

    une dégustation très agréable, ces trois vins ont en commun d’être des moelleux et donc d’être fruités, ronds en bouche et suaves.

    On note quand même des différences de couleurs entre eux, avec une belle palette chromatique dorée.

    Le château Rioublanc est très suave en bouche, avec une belle longeur et des notes de fruits et de miel très prononcées.Il accompagnera parfaitement un foie gras ou un fromage fruité comme le comté.

    Le Fleur moelleux est je trouve, un vin plus féminin avec une belle douceur en bouche qui saura se révéler sur une tarte aux fraises ou un poisson en sauce.

    Enfin, Mademoiselle by chateau camplat est très léger, avec des notes de vanille et une bonne sucrosité. Il s’accompagnera très bien d’une viande blanche, un fromage de chèvre ou un dessert au chocolat.

    Pour conclure, je vous recommande ces vins qui offrent un excellent rapport qualité prix.

  3. Très belles bouteilles que j’ai eu pour mon anniversaire en dégustation. Je les garde toujours en souvenir et les utilise pour progresser en dégustation de vin.

  4. Jeremy Debreu dit :

    Grâce à Planète Bordeaux, j’ai eu l’occasion de déguster et faire découvrir 3 jeunes (millésime 2014) blancs moelleux de Bordeaux voici quelques semaines. Une seconde pour préciser que l’avant-dégustation est déjà un plaisir : être tiré au sort, recevoir un colis renfermant les nectars, lancer une dégustation au sein de ma belle-famille charentaise avant le déjeuner du dimanche… #meilleurgendredelaterre Précisons que si je connaissais moi-même très mal les moelleux, ce n’était pas le cas des autres convives ce jour-là, tous liés de près ou de loin au monde des vins et spiritueux.
    Dégustationd e Jeremy

    Nous avons élaboré une petite fiche de dégustation-type grâce à quelques recherches sur Internet, puis débuté une joyeuse et néanmoins sérieuse dégustation. Nous les avons dégusté l’un après l’autre, le choix de l’ordre des vins en fonction de l’intensité de la couleur (tout à fait subjectivement au départ, mais intéressant au final).
    Dégustation de Jeremy

    FLEUR MOELLEUX 2014
    Provenant de la cave de Rauzan, ce moelleux offre au nez un caractère floral assez jeune, évoquant de la fleur de vigne et de l’amande. De robe jaune verte très claire, son taux relativement faible en alcool (11%) a pour contrepartie d’offrir moins de sucre et un peu plus de légèreté. A une belle attaque au premier palais succède une longueur en bouche agréable, avec l’acidité douce du pamplemousse. Au final, léger et élégant, il ouvrira parfaitement un apéritif.
    Dégustation Jeremy

    CHATEAU RIOUBLANC 2014
    Plus intense que le Fleur Moelleux dès l’approche olfactive, on retrouve immédiatement le fruité de la pêche et la pêche de vigne. D’une couleur jaune paille, en bouche il apparaît très sucré (12%), les arômes sont capiteux s’attardant sur l’arôme de pêche avec une certaine impression de lourdeur.
    Et ce vin, à l’instar des « rosés pamplemousse », est ce qu’on pourrait appeler un « moelleux pêche ».
    Dégustation Jeremy

    MOELLEUX MADEMOISELLE 2014
    Nous terminons la dégustation avec ce vin du Château le Camplat, qui propose une belle intensité au nez, avec de l’amande et des fruits confits (pâte de coing, orange), ainsi qu’à l’œil avec une robe jaune or. Des 3 moelleux, il sera le plus liquoreux (12,5%). Sucré, doux et évoquant au goût un méli-mélo de fruits, il sera servi sur une entrée d’asperges ou un gâteau au chocolat.
    Dégustation de Jeremy

    Pour résumer cette dégustation de vins de Bordeaux, un moment original partagé autour de trois bouteilles. Plutôt amateur de vin rouge, je saurai dorénavant me tourner vers un blanc moelleux pour accompagner une partie de repas.

  5. denis dit :

    J’ai eu l’honneur d’être sélectionnée pour une dégustation des 3 Bordeaux Blanc Moelleux Oscars de l’été 2015 pour leur appellation.
    Quelques amis pour la convivialité, on sort les verres et hop on trinque, on déguste, on apprécie le moment, on discute et on choisit son préféré.

    Nous avons commencé par celui dont la robe était la plus claire, le Fleur Moelleux des caves de Rauzan. Les femmes ont adorées son goût fruité, exotique.

    Puis nous avons continué avec la bouteille de Mademoiselle by Château Camplat. Sa petite saveur de citron est intriguante.

    Nous avons terminé par la bouteille du Château Rioublanc qui est un vin de bordeaux blanc bio. Sa robe jaune d’or et son goût est plus prononcé, le préféré des hommes présents ce jour. Il s’est parfaitement marié avec mes toasts au foie gras d’oie.

    Au final 4 votes pour le Château Rioublanc, 2 votes pour le Fleur Moelleux et 1 vote pour le Mademoiselle. Une formidable expérience à réitérer prochainement.
    Dégustation élodie

    L’article sur mon blog : http://www.le-blog-delo.blogspot.fr/2015/05/degustation-lheure-de-lapero-blanc.html

  6. Guillaume dit :

    voici nos commentaires sur les 3 vins dégustés.

    Château le Camplat – Cuvée Mademoiselle – 2014
    Premier apéritif gourmand entre amis avec une belle brochette de winelovers composée d’Arnaud, Camille, Lucie, et Fred.

    On attaque dans l’ordre des choses : l’apparence. La couleur est claire, assez translucide mais avec des prémices de reflets or. A l’aveugle, hormis le côté « épais » lorsqu’on tournoie le verre, on pourrait se faire bluffer et penser qu’il s’agit d’un blanc de Pessac, légèrement + coloré mais à peine. Premier point assez déroutant pour tout le monde à qui j’ai du répéter qu’il s’agissait bien d’un moelleux.
    Le nez : là on passe aux choses sérieuses et on ne nous la fait pas, encore moins aux plus novices d’entre nous. « Une compotée d’abricot » pour l’une, « non non attends c’est vachement fleuri ça » pour un autre, conclusion générale : le nez est hyper gourmand et cela est de bonne augure pour la suite. Je ne vous cache pas qu’à ce moment là, ça salivait de partout ! Comme des gamins je vous dit.
    La bouche : et c’est donc parti pour la ronde des saveurs, et vas-y que tout le monde trouve le complément du voisin et rien que pour cela, ça a été un excellent exercice car tout le monde a joué le jeu. Les agrumes, la poire, les fruits blancs sont tous distinctement repérable et de manière assez facile ce qui est très intéressant surtout pour les personnes qui n’arrivent pas souvent à mettre des mots sur des sensations. Le Camplat Mademoiselle a ravit toute l’assemblée.

    Fleur Moelleux – Rauzan – 2014
    Deuxième vin dégusté, Là on est toujours sur une apparence claire, mais plus tirant vers le jaune pâle que le Camplat. Le sucre est déjà un peu + repérable mais ont doit se concentrer .
    Le nez : hyper fruité, là c’est à l’unanimité. Le fruit le fruit et rien que le fruit.
    La bouche : Là par contre c’est plus cours en bouche mais ça n’enlève pas le côté gourmand, qui se révèle plus furtivement dans les premières caudalies mais qui est d’autant plus intéressant qu’il faut bien se concentrer et récupérer à la volée les information qui nous parviennent. Bien sûr, on conserve le fruit, mais on a un peu cette sensation de grillé qui n’est pas intéressant.
    C’est le vin qui a donné le plus débattu . Mis à part le nez, les discussions ont été assez houleuse 🙂

    Château Rioublanc – 2014
    troisième et dernier vin dégusté. Là c’est apothéose.
    Apparence : On sait clairement qu’il s’agit, à l’oeil, d’un moelleux. Tout le monde a été d’accord là dessus et c’est presque rassurant pour les moins initiés de retrouver une certaine couleur qu’ils associent au sucre. Comme quoi … Là on est clairement sur un vin qui tire vers le jaune paille soutenu, des reflets presque dorés.
    Le nez : Les agrumes sont forcément encore de sortie sur ce vin, des fruits blancs également. Des notes florales apparaissent ensuite puis la cerise sur le gâteau, une fois le vin dégusté, des notes de miel, assez prononcées ont enchanté toute l’assemblée. C’est forcément bluffant, surtout lorsque la sensation mielleuse arrive quelques dizaines de secondes après.
    La bouche : Là c’est un vin qui à titre perso, m’a ravi. C’est le moins sucré des 3 dégustés, bien que je ne connaisse pas la teneur en sucres résiduels, il m’a semblé qu’il passait plus facilement. C’est frais, vivifiant. La longueur est somme toute moyenne mais suffisante pour profiter des différentes notes qui se succèdent. Enfin, pour moi qui suit fan d’amertume, on ressent quelques notes amers sur la finale et cela redonne un petit coup de fouet au vin.
    Coup de coeur de la « rédaction » 🙂 🙂

    Je n’ai malheureusement pas de photos car une fausse manipulation m’a fait supprimer toutes mes photos des 3 dernières semaines… sans avoir fait de sauvegarde…

    Merci encore pour m’avoir sélectionné, c’était un exercice assez sympathique avec des amis qui ont tous joué le jeu.
    A très bientôt.

    Guillaume

  7. Madelyne dit :

    Merci encore pour ces découvertes. Les sélections de vin reçues nous sont totalement méconnues, bien que Bordelais ! Nous sommes vraiment ravis d’avoir pu déguster l’ensemble de ces bouteilles, et espérons pourvoir nous rendre dans certaines des propriétés pour renouveler nos plaisirs !

    Moelleux Mademoiselle
    « Doux, fruité, léger » on a beaucoup aimé ! Dégusté en apéritif dès réception (merci apéro Bordeaux !)
    Idéal pour fêter en amoureux ce long et bien mérité week-end du 1er mai.
    Voilà un vin, qui pour nous réconcilie avec les moelleux, souvent trop liquoreux pour notre délicat palais ! Il est sucré mais juste assez, peu alcoolisé, et délicat. Très féminin je trouve, sans doute par ce côté fruité et vanillé que l’on retrouve.
    La robe est discrètement dorée, mention bien a l’étiquette, épurée et féminine (qui pour ma part m’a séduite!)
    Le descriptif n’est pas trompeur, ce vin s’apprécie bien frais et avec grand plaisir .
    Dégustation de Madelyne

    Fleur moelleux – bordeaux
    Seconde dégustation, pour un apéritif entre amis cette fois ci. Joli vin, doux fruité, légèrement plus « simple » que les deux autres que nous avons eu la chance de déguster .
    C’est un vin très fin et très féminin. La robe est extrêmement claire, si ce n’est limpide.
    On apprécie toutefois cette légèreté, en le dégustant bien frais à l’heure de l’apéritif.
    En ce qui concerne le packaging … Ce n’est pas nécessairement une étiquette qui attire l’œil, très épurée, mais qui toutefois reflète notre dégustation.
    Dégustation de Madelyne

    Château rioublanc
    Très apprécié par nos amis lors de la dégustation.
    Le château rioublanc est un vin blanc moelleux, naturel (bio). Très jolie robe dorée, plus soutenue que nos deux premières dégustations.
    Légèrement liquoreux, ce vin tient en bouche, est équilibré, et libère de fins arômes de miel.
    Une très belle découverte !
    La dégustation de Madelyne

    Bien à vous, Madelyne

  8. Christine dit :

    En ce 4 juillet, l’été s’étant enfin installé, nous voilà enfin réunis. Nous, 9 fins gastronomes et amateurs de bons vins et, moi, qui souhaite réussir ma première dégustation maison organisée grâce à Planète Bordeaux.

    Pour l’apéritif, j’ai choisi le Moelleux Mademoiselle. Pour accompagner cette dégustation j’ai choisi de servir des feuilletés maison sucré-salé et des traditionnels et toujours maison pruneaux aux lards.
    Commentaires des hommes : En bouche une note vanillée domine mais légère avec en fin de bouche une touche citronnée. Parfait pour accompagner un apéritif festif ou un poisson.
    Commentaires des femmes et donc le mien : Une très belle couleur paille, en bouche un vin léger qui s’accompagne très bien avec un apéritif ou un plat sucré-salé. Nous avons beaucoup apprécié sa légèreté et ses notes subtiles de fruits.

    Pour l’entrée, j’ai choisi le Rioublancs. Pour accompagner cette deuxième dégustation, j’ai choisi de servir sur une plaque d’ardoise des tranches de magret séché au thym (maison), une tranche de foie gras mi-cuit aux figues (maison), confiture de figues, et une soupe froide melon à la menthe de suisse (maison) et gressin.
    Commentaires des hommes : Plus liquoreux que le vin Moelleux Mademoiselle, il est extraordinaire par les parfums qui explosent en bouche sans être trop sucré.
    Commentaires des femmes et donc le mien : Un vin qui éveille le palais sans être lourd ou trop sucré. Il est parfait pour accompagner les plats choisis pour l’entrée. Il est vraiment extraordinaire !

    Pour le plat, j’ai choisi le Fleur Moelleux. Pour accompagner cette troisième dégustation, j’ai choisi de servir une brochette de canard aux abricots laquée au miel et au jus d’orange (maison), confit de poivrons (maison), et riz complet (maison).
    Commentaires des hommes : C’est le vin dont la couleur est la plus claire et qui au surprise est très fruité, on mange des fruits !
    Commentaires des femmes : C’est un vin surprenant, il est à peine moelleux et très fruité en même temps. Parfait pour des plats sucrés avec des fruits de saison.

    Pour le dessert, la dégustation continuait ! En effet qui dit dégustation dit modération !
    Chacun d’entre-nous pouvait donc se resservir en goûtant la duologie de desserts (maison) : Omelette Norvégienne aux fraises, salade de fraises de bois, et tuiles aux amandes.
    Le Moelleux Mademoiselle : Parfait avec le dessert et les fraises !
    Le Rioublancs : Toujours aussi extraordinaire mais peut-être pas assez avec ces desserts déjà sucrés !
    Le Fleur Moelleux : Se marie très bien avec ces desserts !

    A la fin de ce repas festif, conclusion, nous avons passé une soirée magnifique et dégusté des vins qui ont tous été de très belles surprises.

    Je n’ai plus qu’à vous remercier pour votre envoi, votre confiance et votre patience pour le délai de cette dégustation et je dois passer une commande collective très prochainement car mes convives ont tous été abasourdis par l’excellent rapport qualité/prix de ces trois vins ! Merci !!!

  9. GARDEY dit :

    Bravo pour cette belle sélection ! Nous sommes ravis d’avoir pu déguster ces trois vins moelleux sélectionnés par Planète Bordeaux.
    Nous avons, mon ami et moi-même convié plusieurs amis sur 3 soirées différentes : autour du même thème : LA DÉGUSTATION du vin blanc…

    Sur une moyenne de 6 personnes par soirée, il en est ressorti divers commentaires :
    Nous avons donc tenté de retranscrire les sensations gustatives que ces 3 millésimes nous ont procurées.

    * Fleur Moelleux / Rauzan / 2014
    L’examen visuel : une robe qui tend plus vers un jaune pâle, il s’agit d’un vin jeune. il s’ensuit d’une odeur florale pour s’achever sur une note de légèreté en bouche grâce à ses arômes fruités. Certaines des convives ont relevé une odeur de pissenlit, de merisier. Le goût est prononcé et reste en bouche. Il est légèrement sucré. Bilan : vin doux et agréable.
    Le fleur Moelleux aura eu le plus de succès.

    * Château le Camplat / Cuvée Mademoiselle / 2014
    Sa robe tend plus vers un jaune doré, nous avons relevé un parfum plus prononcé en comparaison avec Le Fleur Moelleux. Il est moyennement sucré et révèle un léger goût d’amertume. Nous avons été moins séduits par ce vin, quoi qu’il reste tout de même appréciable. Quant au visuel de la bouteille, l’étiquette est très féminine et épurée.

    Nous terminons la dégustation par le * Château Rioublanc / 2014
    Sa robe tend vers un jaune vif doré. Sa robe est bien plus prononcée que les deux autres moelleux cités ci-dessus.
    Il a une belle longueur en bouche et ravive les papilles des amateurs de vins blancs moelleux. Il est nettement plus sucré et séduit grâce à son caractère. L’étiquette nous a immédiatement séduits. Le visuel de la bouteille( couleur, étiquette…) est plutôt vendeur. D’autant plus qu’il s’agit d’un vin Bio. Nous le classerons tout de même en 3e position.

    Au plaisir pour d’autres plaisirs gustatifs. ce fut un merveilleux moment de partage et de convivialité. Merci à Planète Bordeaux ! 🙂

  10. Florent dit :

    Désigné président de jury par Apéro Bordeaux, j’accepte avec joie cette mission, et m’emploie à dénicher les meilleurs jurés de la région pour une dégustation moelleuse en 3 actes conforme au code œnologique en vigueur.
    Il a été assuré aux trois prévenus un jugement équitable et bienveillant.

    Château Rioublanc, dit le bio
    son casier judiciaire :

    « EXPRESSIF – ÉQUILIBRÉ – FRUITS CONFITS – MIEL – ONCTUOSITÉ »

    son complice :
    Le traditionnel Foie Gras
    l’avis du jury :
    Son équilibre lui permet des associations multiples sans risquer la saturation gustative. Les arômes de fruits confits ou de miel annoncés ont été identifiés mais restent trop discrets pour caractériser le vin.


    verdict :

    Avec pour caution son équilibre et alibi son onctuosité, la relaxe est requise. Le jury demande à revoir le prévenu après quelque temps de mise à l’épreuve, pour une confrontation fromagère.
    Foie Gras

    Fleur Moelleux, dite la sémillionne
    son casier judiciaire :

    « FIN – EXOTIQUE – ROND – ÉLÉGANT »

    son complice :
    Tartare de saumon- Julienne Granny/Gingembre – Risotto/Céleri Branche
    l’avis du jury :
    Accord parfait pour un repas d’influence asiatique. La finesse et les notes exotiques sont bien présentes.

    verdict :
    Vin à avoir sous la main absolument, pour accompagner un repas asiatique ou pour une pause toute en élégance. Mise au réfrigérateur immédiate.
    Accord asiatique

    Mademoiselle, dite la sauvignonne
    son casier judiciaire :

    « EXPRESSIF – VANILLÉ – FRAIS – FRUIT – BOISÉ »

    son complice :
    Tarte à l’orange confite
    l’avis du jury :
    Vin frais, dont le complice aura sans doute amoindri l’expression.

    verdict :
    Hormis la fraîcheur, peu d’éléments notables seront retenus. Sa neutralité aura le mérite de permettre des accords multiples.
    Tarte au Citron

    Merci donc à Apéro Bordeaux pour cette sélection, et merci à mes collaborateurs pour leur participation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *