Bordeaux
Bordeaux

l'apéro est offert par les vignerons de bordeaux et bordeaux supérieur

Apéro Bordeaux

Dégustation mai 2014 : 3 autres Bordeaux Blanc Oscars de leur appellation pour le millésime 2013

Ces 3 Bordeaux Blanc Oscars 2014 de leur appellation sont le Château Lamothe Vincent, le Château Grand Jean et le Mouton Cadet.

 

Les membres du Jury sont :
Mesdames Nadia Baras (Vayres), Catherine Dalisson (Bretteville L’Orgueilleuse), Alexandra Drieghe (Saint-Denis), Amandine Le Roy (Nimes), Audrey Petit (Gradignan), Elizabeth Rousseau (Paris), Adeline Tondt (Beyren-les-Sieck), Emeline Vedel (Bordeaux).
Messieurs Arsène Bacchus (Bordeaux), Guillaume Benoit (Paris), Alain Bilock (Coin sur Seille), Romuald Guiboux (Nîmes), Gilles Haitayan (Feyzin), Cédric Pelletier (Versailles), Siegfried Seguin (Talence).

 

Retrouvez ces vins sur la Cave en ligne 1001 Châteaux.

 

Château Lamothe Vincent Bordeaux Blancs Millésime 2013Château Lamothe Vincent
AOC Bordeaux Blanc Millésime 2013
SCEA Vignobles Vincent
90 % Sauvignon – 10 % Sémillon
Prix Propriété : 5,00 € TTC
Contact : www.lamothe-vincent.com

 

Dégustation
Oeil : jaune paille à reflets verts.
Nez : arômes pêche, abricot, fruits exotiques, pamplemousse, buis, minéral.
Bouche : Equilibre entre maturité et vivacité. Fraiche et ample. Bonne longueur.

 

 

 

 

 

Château Grand Jean Bordeaux Blancs Millésime 2013Château Grand Jean
AOC Bordeaux Blanc Millésime 2013
SC Dulon
70 % Sémillon % 30 Sauvignon Blanc
Prix Propriété : 6,80 € TTC
Contact : www.vignobles-dulon.com

 

Dégustation
Oeil : belle robe claire et brillante.
Nez :  aromatique aux notes poire et pamplemousse.
Bouche : arômes de fruits exotiques et finale longue.

 

 

 

 

 

Mouton Cadet Bordeaux Blancs Millésime 2013Mouton Cadet
AOC Bordeaux Blanc Millésime 2013
Baron Philippe de Rotschild SA
65 % Sauvignon Blanc , 30 % Sémillon et 5 % Muscadelle.
Prix Propriété : 8 € TTC
Contact : www.moutoncadet.com

 

Dégustation
Oeil : robe jaune pâle brillante.
Nez :  arômes de buis, de genêt, de bourgeon de cassis et de tilleul évoluant vers les agrumes.
Bouche : attaque équilibrée fraiche et ample. Notes d’agrues et fleurs blanches. Belle longueur.

Partager :

8 Réponses pour : “Dégustation mai 2014 : 3 autres Bordeaux Blanc Oscars de leur appellation pour le millésime 2013”

  1. Au risque d’être un peu réducteur, j’apprécie de boire les vins blancs à dominante Sauvignon dans un cadre estival, sentant bon les odeurs de vacances. Le temps étant radieux, ma piscine bordée de palmiers était donc le lieu tout indiqué pour convier 3 ravissantes jeunes femmes à venir partager ces trois flacons, agrémentés de quelques tapas. J’étais un peu comme Charlie avec ses drôles de dames, toutes travaillant dans le monde du vin, sans pour autant être des œnologues.

    Dans ce cadre pour le moins idyllique et propice à la dégustation, nous avons choisi de commencer par ouvrir la bouteille de Château Grand Jean 2013, qu’aucun d’entre nous n’avait déjà goûtée. Impatients, nos quatre nez plongèrent dans le verre et c’est avouons-le un peu qu’ils en ressortirent, déçu du manque de parfums. Le vin était-il trop frais ? A priori non, mais peu importe puisque c’est in fine plus en bouche qu’il se révèle. En effet, ce vin blanc s’avère très léger et toute en subtilité avec des notes de pamplemousse, voire de fleurs exotiques. Influencés ou non par la brise qui caressait nos peaux burinées par le soleil, toujours est-il que tous avons apprécié la fraicheur qui caractérise ce vin. Tout juste fruité, tout en équilibre et fraicheur, on recommanderait bien volontiers ce vin par temps chaud, les pieds dans l’eau, afin d’accompagner quelques fruits de mer.

    Concernant le Mouton Cadet 2013, c’est avec un certain scepticisme inapproprié que la bouteille fût ouverte. Il faut dire que sur la Place, ou plutôt dans les alcôves, il a toujours été de bon ton de vilipender les vins de négoce. Reste que pour ce meeting viticole, en ma qualité de Pygmalion, je prônais à mes convives de balayer leurs préjugés, certain que ce vin serait de bonne facture. Bien plus fruité que le précédent, le sauvignon dégage en effet toute sa quintessence, avec là encore des senteurs d’agrumes mais aussi de pêche. En bouche, le vin garde toute sa tonicité, même si on peu regretter un manque de longueur et un brun d’amertume. Ce vin est sans conteste équilibré et représente somme toute assez bien ce qu’est un vin à dominante sauvignon. N’en déplaise aux moutons de Panurge, mes drôles de dames ont apprécié ce Mouton Cadet 2013.

    Enfin, nous avions choisi de finir notre dégustation par ce Château Lamotte Vincent 2013, 100% Sauvignon. Bien nous en appris car unanimement, c’est le vin qui a été le plus apprécié. En effet, rien qu’au nez, c’est une véritable salade de fruits : pamplemousse, pêche, orange, fraises… tant est si bien qu’il m’a fallu rappeler à l’ordre mes 3 déesses pour qu’elles se décident enfin à goûter ce vin. Que dire si ce n’est que cette très bonne sensation a perduré au niveau des papilles, avec une certaine onctuosité supplantant au fur et à mesure cette impression de fraicheur. « C’est un peu comme une fraiche salade d’agrumes qui se transforme en compote de fruits frais » : ce commentaire de ma voisine peut faire sourire mais illustre relativement bien cette sensation. En tout état de cause, c’est une belle réussite d’autant qu’au-delà d’un vin d’apéritif, on imagine aisément marier ce vin avec du poisson grillé ou de la volaille.

    Pour conclure, cette dégustation fut très appréciée et le panel de vins, très différents les uns des autres, a permis de mettre en exergue toute la fraicheur et le fruité du cépage Sauvignon. En cette période estivale ce sont des vins à privilégier, notamment prés d’une piscine car croyez moi, la baignade dans l’eau n’en est que meilleure.

    La dégustation d'Arsène et ses Droles de Dames

  2. Pour ce premier apéro dans nos locaux, nous avons réuni plusieurs de nos bons clients devenus amis.

    Ceci afin de déguster charcuteries, fromages et divins vins autour de plusieurs parties d’un jeu d’improvisation basé sur les Merveilleuses Aventures du Baron de Munchausen.
    Si tous ont été appréciés, le Mouton Cadet est celui qui a rencontré le plus de succès. Même si pour ma part, le côté plus prononcé du Lamothe Vincent a donné plus de vigueur et de verve à mes histoires. Si ça ne m’a pas empêché de perdre, ce très bon vin m’a chaleureusement accompagné !
    Une expérience fantastique que nous avons déjà prévu de réitérer sous peu !

    Un début de partie initiée avec le Mouton Cadet. Autour des explications de règles, nous dégustons ce vin agréable et fruitée. Une mise en jambe tout à fait délicieuse où chacun s’échauffe les méninges afin de préparer son intervention. Quelques tranches de charcuterie permettent aux uns et aux autres d’estimer les menaces potentielles et de créer ses alliances informelles ! Nos aristocrates d’un jour sont maintenant prêts à déclamer leur plus belles aventures.

    Une première série de défis se lance et, la légèreté du Château Grand Jean aidant, nous écoutons avec tout le respect qui leur est dû ces belles histoires. Seule une histoire tourne mal et l’un de nos comparse ne peut arriver au terme de son conte, terrassé au duel du « pierre-feuille-ciseau ».

    Passées les séries de préparation et les politesses, la vigueur du Lamothe Vincent, avec ses belles notes d’agrumes, nous donne toute l’énergie nécessaire à nos joutes verbales. Mais, malheur, après moult attaques, contre attaques, les mots fusent et l’on ne sait plus les retenir. L’affront est trop grand et ce n’est pas un, mais bien trois imminences qui, dès potron-minet, ont obscurci l’aurore de leur sang de faïence !

    La Dégustation Shifumi

    Le Shifumi n’est assurément pas un sport pour les timorés !

    Mais qu’à cela ne tienne, l’apéro fut un succès et nul ressentiment ne peut demeurer après un tel hommage à Dionysos, dieu de la vigne et du théâtre !

  3. Nadia dit :

    En cette saison estivale, j’apprécie particulièrement les vins aux notes fruitées, oui les Sauvignons. Alors quand j’ai reçu mon colis de trois bouteilles pour apéro Bordeaux, je me suis tout de suite imaginé un soir d’été et puis … À faire un apéritif dinatoire entre amis.

    La dégustation de Nadia

    Nous avons commencé par la bouteille de Mouton Cadet
    En dégustation, il en est ressorti une robe d’une blanche clarté aux senteurs d’agrumes et en approfondissant un peu une légère senteur de pêche, pour finir sur une envolée de fleurs blanches, nous sommes sur un vin qui arrive à avoir un équilibre parfait en bouche, surtout pour vous mesdames, ou moi!!!
    Pour accompagner ce vin, j’ai réalisé un risotto au vieux cantal et sa tuile ibérique.
    risotto-au-vieux-cantal-et-sa-tuile-iberique.jpg

    Nous nous sommes ensuite tournés vers la bouteille du Château Lamothe Vincent
    Un panel de fruits remarquable, rien qu’au nez, pourtant la couleur ne me parlait guère. Une fois en bouche une longueur sur la durée et une explosion de bonbons Arlequin avec des notes exotiques, de saison comme la pêche, le pamplemousse. Autant dire que nous sommes presque sur un 100% sauvignon.
    Pour accompagner ce vin, j’ai réalisé un Tartare de langoustines/fruit de la passion.

    Et pour finir, une bouteille du Château Grand Jean
    C’est le vin qui nous a le moins convaincu, trop de légèretés, un manque de parfum, il faut dire q’avec les deux premiers vins ou le sauvignon domine. C’est un vin que je qualifierai de désaltérant, bien frais, voir frappé avec cette robe extra-claire, nous retrouvons des arômes de fruits.
    Pour accompagner ce vin, j’ai réalisé un Bavarois aux fraises.

    Découvrir mes recettes

  4. Sieg S. dit :

    Avec un peu de retard, je me permets de vous communiquer nos impressions sur les 3 vins blancs,

    Cadet: sec mais pas trop, pas trop fruité donc facile à boire, fiable, va avec tout. Se boit sans y penser. C’est là sa plus grande qualité mais peut-etre aussi son defaut… LE vin pour barbecue.

    Grandjean: une extra dose de fraicheur, petillant, vivant et mineral. LE vin pour apero apres une chaude journée.

    Lamothe: on est sur le fruit donc qqch qui peut prendre le pas sur un plat mais aussi qui a plus de volume et de nuances. Un vin à déguster.

    Merci !

    [img]http://img11.hostingpics.net/pics/481874apro.jpg[/img]

  5. Gilles Haïtayan dit :

    Profitant d’un montant ensoleillé le week-end dernier (ce qui est pour le moins rare ces dernières semaines), j’ai décidé d’organiser un barbecue avec 5 ami(e)s.
    Menu poissons avec :
    – en entrée une charlotte 3 poissons accompagné de tomates cerises et salades
    – au barbecue, papillote de cabillaud avec des légumes,
    – fromages puis dessert avec flan aux oeufs
    Nous avons donc dégusté ces vins dans l’ordre suivant

    * Mouton cadet
    vin sec de couleur claire, qui allait parfaitement avec l’entrée, le goût assez fort des poissons qui composaient l’entrée, compensait avec le goût sec et assez brut de ce vin, d’où un certain équilibre entre le solide et le liquide qui nous a bien plus.

    * Château Grand Jean :
    Nous l’avons dégusté entre l’entrée et le plat, ce qui nous a peut-être permis d’apprécier encore plus ce vin, son côté fruité et moins sec que le précédent nous a emballé. Nous avons vraiment eu l’impression d’être de véritables dégustateurs de vin à cette occasion.

    * Château Lamothe Vincent :
    Dégusté en accompagnement du plat principal, nous l’avons un peu moins savouré car cela faisait déjà le 3ème vin que nous dégustions, mais le goût de la cuisson du barbecue l’a emporté au détriment de la saveur très fruitée de ce vin. Il a eu la malchance de passer en dernier mais avec mes amis, nous nous sommes donnés l’hypothèse de le déguster de nouveau.

    Pour conclure, nous recommandons fortement le Château Grand Jean mais les 3 vins sont dans l’ensemble des vins de grande qualité, digne de la réputation des cépages bordelais

    La dégustation de Gilles

  6. fred dit :

    Merci de votre commentaire Gilles, pour déguster l’idéal est d’ouvrir les 3 bouteilles simultanément, et de gouter chacun trés briévement à chaque stade du repas.. Même si c’est un peu plus compliqué à organiser..

  7. Alain dit :

    C’est avec un peu de retard ( 14 juillet oblige ) que je fais suite des résultats de la dégustation

    Château Lamothe Vincent
    – Sauvignon 2013 :
    – belle couleur jaune pale
    – nez typique sauvignon ,fruits exotiques,sans trop d’arômes
    – peu d’acidité,peu de matière,longueur en bouche faible

    Mouton cadet De Rothschild
    – Sauvignon 2013 :
    – jaune très clair,peu de larme,
    – beau nez fruits exotiques,
    – très légèrement perlant,acidité équilibré,
    – vin équilibré,court en bouche

    Château Grand Jean
    – Sémillon/Sauvignon 2013 :
    – jaune très pale,quelques fines bulles,
    – nez très faible,
    – légèrement pétillant et acide,plat,

    Merci de nous avoir permis cette belle dégustation

    La dégustation d'Alain

  8. Alexandra dit :

    Dans l’ordre de préférence nous avons :

    1) Le château Lamothe Vincent :
    Nous avons été agréablement surpris par la senteur de ce bordeaux ; c’est un vin qui se déguste dans un premier temps pleinement par le nez. Au goût, il n’y aucune mauvaise surprise : il est très fruité (on ressent tout particulièrement des notes de pêche très agréables) et très doux. Nous l’avons par la suite accompagné d’un gratin d’aubergines et fromage de chèvre frais, ce fut excellent !

    2) Le château Grand Jean :
    Nous avons presque autant apprécié ce vin que le précédent mais nous lui avons trouvé un peu moins de senteurs (l’exaltation du premier était peut-être trop surprenante). Mais une fois en bouche nous avons très apprécié ses arômes tous aussi fruités, mais disons légèrement moins sucrés avec un peu plus de « peps ».

    3) Mouton Cadet :
    Ce vin est beaucoup moins fruité que les précédents et plus vif en bouche. Par ailleurs, nous l’avons trouvé peu odorant.

    La dégustation d'Alexandra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *