Bordeaux
Bordeaux

l'apéro est offert par les vignerons de bordeaux et bordeaux supérieur

Apéro Bordeaux

Dégusté mai 2009 : les Top vins 2009 Bordeaux Clairet 2008

chateau-de-castelneau.jpgfrench-kiss.jpgconcubine-de-normandin.jpg3 Bordeaux Clairet 2008 qui font partie des Top Vins de l’été 2009 : en savoir plus à ce sujet
La Concubine de Normandin, French Kiss du Château La Mothe du Barry, Château de Castelneau

Les membres du Jury sont Mesdames et mesdemoiselles Charlotte Auboin (Barie), Nathalie Bernard (Talence), Anne-Marie Juszczak (Wousviller), Corinne Kalmar (Gap), Elodie Laine (Provins), Edith Seguin (Cagnac), Nathalie Tracz (Saint-Apollinaire). Messieurs Henri Bini (Reims), Eric de Senneville (Baleyssagues), Jean-Marc Nakielny (Gandrange), Bernard Pfeiffer (Courpière), Thierry Pouget (Paris), Vincent Prévot (Rauzan), Jean-Thierry Sibcharan (Paris), Roland Vuillemin (La Queue en Brie)

Acheter ces vins en ligne

concubine.jpgLa Concubine de Normandin
Appellation Clairet
EARL Alicandri R&Fils
Cépage : 100 % Cabernet Franc
Prix Propriété TTC : 3.90 €
Contact : closnormandin@wanadoo.fr

Dégustation
Oeil : belle couleur brillante
Nez : gourmand, fruité, fruits exotiques
Bouche : beaucoup de fraîcheur, finale fruitée

french.jpgFrench Kiss du Château La Mothe du Barry
Appellation Clairet
Monsieur Joël Duffau
Cépage : 100 % Merlot
Prix Propriété TTC : 4.60 €
Contact : joel.duffau@aliceadsl.fr

Dégustation :
Oeil : très belle présentation, de surcroît étiquette sympa
Nez : expressif, gourmand, fruité
Bouche : attaque vive, très beau volume, finale fraîche sur le fruit, une bonne longueur, un vrai vin de repas


castelneau.jpgChâteau de Castelneau
Appellation Clairet
EARL Vicomte Loïc de Roquefeuil

Cépage : 60 % Merlot – 20 % Cabernet Franc – 20 % Cabernet Sauvignon
Prix Propriété TTC :  4.95 €
Contact : www.chateaudecastelneau.com

Dégustation :
Oeil : belle présentation
Nez : bonbon anglais, framboise : un clairet typique
Bouche : ample, souple. Fraîcheur, équilibre et une certaine structure

Partager :

12 Réponses pour : “Dégusté mai 2009 : les Top vins 2009 Bordeaux Clairet 2008”

  1. edith dit :

    retour de l apero

    aussitot recu et nous decidions mon homme et moi d organiser un apero avec un couple d amis !!! alors voila : a l hunanimité c est CASTELNAU qui l emporte !! nous l avons tous trouvé au dessus des autres pourtant j etais septique moi en tant qu animatrice de l apéro quand je l ai decapsulé et la est apparu un bouchon en plastique!!! merci l europe!!! les autres ont plu egalement mais pas a l hunanimité donc notre vote : en premier castelnau
    en deuxieme: french kiss et en dernier la concubine…. nous avons vraiment apprecié ce principe d apero offert quand vous voulez on recommence!!!

  2. Charlotte dit :

    Apéro Clairet

    Dégustation samedi 13 juin dernier.
    Nous étions 4 pour cette apéro dégustation , 3 d’entres nous travaillent dans la filière viticole.
    Cuvée French Kiss Château Lamothe du Barry:
    Couleur grenadine intéressante, nez fermé, acidité désagréable, manque d’ampleur et de fruits, amertume en fin de bouche. Seul point positif: bouchon colmaté synonime d’effort sur le conditionnement.

    Château de Castelneau:
    Jolie couleur typique du Clairet, nez aromatique, bouche ample, fruitée, tannique, vin très rafraichissant ! Pakaging traditionnel et rassurant pour 3 dégustateurs sur 4

    La Concubine de Normandin:
    Jolie couleur, nez cerise, banane, très aromatique (le plus des 3) vin ample et structuré court en bouche mais la vivacité de fin de bouche porte le fruit.
    L’un d’entre nous a signalé que le nez tendait un peu trop sur le fruit chimique et a trouvé l’acidité désagréable.

    En conclusion, le Château de Castelneau est celui qui a réunit tous les dégustateurs de par sa qualité mais aussi son pakaging !!!

  3. Nat dit :

    Apéro Clairet

    Dégustation en binôme. Homme femme. Des différences de goût : le top femme c’est La Concubine de Normandin : vif, très fruité, avec une note de fraise, désaltérant, attaque ronde et grasse, nez prononcé et vif. Le top homme : Le Castelneau, pur, quelques notes d’humus, tannique et vif.
    L’entre deux a été La Cuvée au joli nom « French Kiss » La Mothe du Barry avec une indication plus rapeuse et astringeante, moins de fruité et de nez mais intéressant dans la longueur…
    Voilà!
    Et merci pour l’apéro!!!!

  4. Rolland dit :

    Apéro à 3 couples

    J’ai improvisé rapidement un apéro avec 3 couples :3 femmes et 3 hommes tous ravis.
    -nous avons comparés 2 vins:château castelneau et concubine normandin avec crevettes (bouquets) toasts d’anchoiade et tappenade puis petites brochettes de carrés de poulets:
    – les femmes ont touvés ces 2 vins d’une belle finesse,élégants.
    – j’ai trouvé ces 2 vins avec un nez frais vif sur des arômes de bonbon anglais et lychees. Attaque en bouche plaisante avec beaucoup de rondeur. Sur les mêmes arômes que le nez. Bouche ample pleine et fine dotée d’une agréable fraicheur. Finale longue et persistante.

    Le Normandin ressort plus sur le fruit bien mur et cerises montmorency .les tanins tapissent bien le palais et ces 2 vins donnent une belle finale.plus de minéralité sur la concubine de normandin.

    Pour la cuvée french kiss la motte du barry qui accompagnait le déssert: tarte framboises nouvelles et tarte abricots était pour moi un bon choix que tout les convives ont aimées.
    Ce vin au nez expressif et racé mêlant des parfums de fleurs:violette et petits fruits : groseilles,lychees,fraises des bois griotte et framboises.à un fond plus aérien que minéral.bouche dévoilant une belle structure tannique et un très bon retour aromatique.finale très fraiche sur des légères notes de groseille.

    Très belle dégustation que mes amis ont adorés

  5. Nathalie TRACZ dit :

    Dégustation des 3 bouteilles de Bordeaux Clairet 2008

    Le panel de dégustateur se compose de :
    – Lucie, 24 ans, employée en école maternelle, consommatrice occasionnelle de vin
    – Pauline, 24 ans, étudiante en art thérapie et salariée : auxiliaire de vie, consommatrice de vin
    – Nathalie, moi-même, 25 ans, en recherche d’emploi : anciennement assistante commerciale, consommatrice de vin
    La dégustation s’est déroulée avec consommation d’un morceau de pain, d’une gorgée d’eau plate et rinçage des verres entre chaque vin.

    CHATEAU DE CASTELNAU – BORDEAUX CLAIRET 2008
    ROBE : Lucie (L) : apparence trop claire pour du vin rouge mais jolie couleur tout de même, la couleur rappelle celle du kir ou du jus de raisin
    Pauline (P) : la couleur n’inspire pas confiance en ce qui concerne la qualité pour du vin rouge, trop claire mais belle couleur tout de même, elle rappelle le carmin, le saphir ou la grenadine ; pas d’épaisseur. Nathalie (N) : couleur déstabilisante pour du vin rouge
    AU NEZ – L : odeur de cassis qui plaît, odeur de vin jeune – P : odeur acide, qui déplaît – N : odeur désagréable, acide
    EN BOUCHE – L : vin jeune, acide, aucun parfum – P : pas de goût à la dégustation et ensuite il ne reste pas de goût en bouche. N : âcre puis acide et il ne reste pas de goût en bouche
    REMARQUE- vin pour cuisiner – – si l’on pense déguster du vin rosé, la dégustation s’en trouve meilleur

    CUVEE FRENCH KISS CHATEAU LA MOTHE DU BARRY – BORDEAUX CLAIRET 2008
    ROBE – L : couleur claire pour du vin rouge mais jolie, couleur du kir, couleur rubis ou saphir
    P : couleur carmin diluée, couleur grenadine
    N : couleur déstabilisante pour du vin rouge
    ODEUR – L : pas d’odeur, odeur d’alcool presque pur – P : odeur d’alcool presque pur – N : odeur douce mais qui n’est pas agréable
    EN BOUCHE – L : doux, pas vraiment de goût – P : acide, non parfumé – N : acide, rien en bouche
    REMARQUE l’étiquette de la bouteille est novatrice et sympathique

    LA CONCUBINE DE NORMANDIN – BORDEAUX CLAIRET 2008
    ROBE – L : aucune robe, couleur de sirop de fraise
    P : couleur rosé, rose fonçée – N : couleur rose chimique
    AU NEZ – L : odeur désagréable – P : odeur acide désagréable – N : odeur acide désagréable qui se repporte jusque dans la gorge
    EN BOUCHE – L : il reste en bouche un goût de bonbon acidulé – P : goût acide – N : goût acide désagréable en bouche
    Je vous remercie de m’avoir sélectionner pour cette dégustation et je serais ravie de pouvoir participer à de nouvelles études concommateurs.

  6. Frédéric Fleuri dit :

    Définition du Clairet

    Bonjour à tous,
    J’interviens rarement sur vos commentaires de dégustations, mais là je tiens à dissiper un malentendu qui a très visiblement perturbé la dégustation précédente : le clairet n’est pas un vin rouge et il ne faut pas le juger comme tel… J’en profites pour vous proposer un petit rappel de ce qu’est un clairet : http://www.blog-planete-bordeaux.fr/2006/10/
    A bientôt, frédéric

  7. Henri BINI dit :

    Bordeaux Clairet 2008

    Dégustation des 3 Bordeaux Clairet 2008 autour d’un barbecue réunissant 3 couples d’amis.

    Pour chaque bouteille, chacun des convives a rempli une fiche portant sur les 5 points suivants:
    – la présentation de la bouteille / le bouchon
    – la robe
    – au nez
    – en bouche
    – appréciation générale

    Voici la synthèse de ces 18 fiches:

    * CHATEAU DE CASTELNAU:
    – la bouteille: étiquette un peu trop classique, voir « vieillotte » et absence de contre-étiquette. Bouchon anonyme (avec mention « mis en bouteille à la propriété » en lieu et place de « au château » !) et – oh horreur – en matière synthétique, indigne d’une A.O.C. !
    – la robe: un beau rubis sombre
    – au nez: très bon bouquet de fruits rouges, bien persistant
    – en bouche: on retrouve la saveur des fruits rouges, discrète mais bien persistante là aussi
    – appréciation générale: sans l’ombre d’un doute le meilleur des trois. « Presque un sans faute si ce n’était pour l’indigence du bouchon ! » s’est même exclamé l’un des convives

    * LA CONCUBINE DE NORMANDIN:
    – la bouteille: étiquette beaucoup plus « jeune et moderne » que la précédente, seyant mieux – à notre avis unanime – à ce type de vin. Absence également de contre-étiquette. Là encore un bouchon en matière synthétique, mais portant – au moins – la mention correcte « mis en bouteille au château ».
    – la robe: belle couleur rubis bien qu’un peu plus pâle que le précédent
    – au nez: arôme de fruits rouges, un peu moins persistant que le précédent
    – en bouche: saveur de fruits rouges bien présente et persistante
    – appréciation générale: un petit ton en dessous du précédent, mais bien agréable tout de même

    * CUVEE « FRENCH KISS » DU CHATEAU LA MOTHE DU BARRY:
    – la bouteille: pour une fois nous retrouvons dans un même packaging tout à la fois une étiquette « jeune et moderne », la présence de la contre-étiquette et un bouchon personnalisé en liège (en aggloméré, certes, mais toujours plus approprié que ses homologues synthétiques)
    – la robe: très pâle, ferait plus penser à un Rosé qu’à un Clairet
    – au nez: bouquet beaucoup trop discret, preque inexistant
    – en bouche: le plus corsé des trois – trop d’ailleurs au goût de certains convives – , mais saveur trop fugace
    – appréciation générale: dommage que le « ramage » (le contenu) ne soit pas du tout à la hauteur du « plumage » (le contenant)! Ce vin nous a quelque peu déçus par rapport aux promesses du packaging !

    EN RESUME:
    – les deux premiers (« Château de Castelnau » et « La concubine de Normandin ») ont répondu plus ou moins à nos attentes – avec cependant une préférence quasi unanime pour le premier – alors que « Cuvée French Kiss » ne nous a que très moyennement satisfaits !

    CONCLUSION: le Bordeaux Clairet fut pour nous tous – qui ne considérions jusqu’a présent le Bordeaux que sous son unique aspect de vieux (voir très vieux: 30 à 40 ans d’âge) grands crus de rouge; pas toujours bien adaptés aux repas champêtres décontractés sous le grand soleil estival – une bien agréable et fraîche découverte se mariant à la perfection avec les barbecues estivaux.

  8. Elodie dit :

    Dégustation avec un couple d’amis

    Alors j’ai invité un couple d’amis a ma table pour déguster les vins donc en amateur voici ce que nous avons pensé de cette dégustation.
    Alors le vin que tout le monde à apprécié c’est le vin « Château de Castelneau », c’est a l’unanimité qu’il a été selectionné le meilleur vin de la dégustation.
    Maintenant vin par vin voici ce qu’on à pensé :

    Le numéro 1: « Château la mothe du Barry Cuvée French Kiss »
    Nous avons aimé la bouteille ainsi que l’étiquette qui fait un grand clin d’oeil aux femmes. La couleur rosé bien clair nous a beaucoup plus. Bouchon très sympa, mais lorsqu’on à gouté nous avons ressentie immédiatement de l’acidé, pas beaucoup de goût, ca pétillé sur la langue et de l’amertume en avalant qui est pas très agréable.
    En nez il y avait quand même beaucoup de senteur.

    Le numéro 2: « Château de Castelneau »
    Une magnifique bouteille avec cette couleur de fraise – grenadine qui donne envie de gouter sans attendre. L’étiquette petite mais sympathique avec cette couleur rosée.
    En bouche c’est un vin très doux, avec beaucoup de fruité, une bonne prononciation du goût que tout le monde à vraiment apprécié, aucune amertume trouvé.
    En nez beaucoup de senteur, beaucoup de fruit pour certains qui on demandé s’il n’y avait pas un zeste d’orange.

    Le numéro 3: « La Concubine de Normandin »
    Grande étiquette qui dévalorise celon certains la bouteille qui encore fait honneur à la femme, jolie couleur clair de rosée.
    En bouche un goût très fort avec pour l’un d’entre nous une legère amertume. Le vin ne pique pas mais il déplaît un peux par une légère acidité sur la langue.
    En nez une bonne senteur mais légère.

    Donc en conclusion nous avons tous apprécié vraiment Le Castelneau, pour sa couleur, son goût et sa fraîcheur formidable.

  9. Eric dit :

    Pendant Vinexpo

    Vanessa, Mathieu, Jean-pierre et moi-même avons dégusté le kit Bordeaux Clairet que vous avez eu la gentillesse de m’expédier.

    Nous avons beaucoup aimé La Concubine de Châteaux Normandin: couleur éclatante légèrement violine, limpide. Nez flatteur de violette. De la rondeur en bouche sur des notes de bonbons acidulés, légère amertume en fin de bouche, vif, droit et agréable à boire en apéritif.

    Nous avons aussi aimé French Kiss du Château La Mothe du Barry. Le nez est léger, presque absent tandis que se révèlent en bouche des saveurs de petits fruits rouge. Légère acidité, belle vivacité. Couleur rose pâle. Plaisant.

    Château de Castelneau a été dégusté au cours d’un repas composé de viandes blanches étant donné la structure plus charpentée. Couleur rouge clair. On pourrait le comparer un vin rouge. Légèrement perlé à l’ouverture, le nez est agréable. En bouche, il apparaît une légère amertume donnant un peu d’austérité et une légère astreingence. Idéal en accompagnement d’un repas d’été. A boire bien frais selon l’avis de chacun.

    En vous remerciant.
    Eric de SENNEVILLE

  10. Jean-Marc dit :

    Michelle, François, Laurent, Joseph et Jean-Marc

    Séance réalisée le 27/06/2009 à l’heure de l’apéro avec 5 membres présents :

    La concubine de Normandin
    Belle présentation de la bouteille avec une étiquette sobre.
    Belle robe à la couleur prononcée, grenadine mais qui semble artificielle.
    Un nez qui rappelle les bonbons acidulés et gélifiés (petits nounours).
    En bouche, c’est l’acidité qui domine avec une touche florale et une petite note sucrée.

    French Kiss
    La couleur est plus classique, plus naturelle et moins grenadine.
    Le nez est moins vif mais plus équilibré, agréable avec plus de douceur.
    En bouche, les arômes sont plus fondus, moins d’acidité, plus persistant et bien équilibré.

    Château de Castelneau
    Belle couleur, la plus foncée des trois.
    Au nez, on retrouve le bonbon acidulé.
    Malheureusement en bouche, l’acidité a pris le dessus et ne nous a pas donné envie de poursuivre l’analyse de ce vin. Il sera donc classé en 3ème position

    La première place revient à la cuvée French Kiss,
    la plus agréable en bouche par son équilibre et la persistance de ses arômes.

  11. Corinne Kalmar dit :

    Beau temps chaud et sec

    Dégustation du mardi 30 Juin 2009

    La soirée s’annonçait sous les meilleurs auspices. Beau temps chaud et sec. Mes amis et voisins avaient dressé la table devant la maison : Une grande bâtisse en pierre. Les bouteilles trempaient dans l’eau fraîche de la fontaine à mon arrivée.
    Le menu prévu était simple et bien méridional.
    Tout d’abord crevettes bouquets et mayonnaise aillée et safranée, zanziki aux concombres du jardin, sanguins (champignons lactaires délicieux) confits à l’huile et au vinaigre

  12. Frédéric Fleuri dit :

    Clairet

    Oui le Clairet est le vin qui a fait connaitre les vins de Bordeaux à l’étranger !
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vignoble_de_Bordeaux

    Merci de votre commentaire passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *