Bordeaux
Bordeaux

l'apéro est offert par les vignerons de bordeaux et bordeaux supérieur

Apéro Bordeaux

Dégusté décembre 2011 : trois Crémants de Bordeaux Blanc

Rémy Breque, Ballarin et Lateyron Brut Centenaire 1897/1997.

 

Les membres du Jury sont :
Mesdemoiselles et Mesdames Maguy Blanchard à Bordeaux, Johanne à Nantes, Elodie Denis à Allonnes, Bénédicte du Grandaunay à Clichy, Gabrielle Garz à Lyon, Chloé Gourdon à Dadonville, Anaïs Lagière à Mérignac, Charlotte Moreau à Paris.
Messieurs Anthony Darraba à Montigny-le-Bretonneyx, Fabrice Gaubain à Marseille, Vivien Lecomte à Lyon, Michel Lucas (Béton), Thierry Régis à Bisvchwiller, Julien Rodriguez à Bassens, Maxence Trevilly à Toulouse.

 

Retrouvez ces vins sur la Cave en ligne 1001 Châteaux.

 

Rémy BrequeRémy Breque
AOC Crémant de Bordeaux Blanc
Maison Rémy Breque
50 % Sauvignon – 25 % Muscadelle – 25 % Sémillon
Prix Propriété : 6,40 € TTC
Contact : www.remy-breque.com

 

Dégustation
Oeil : net, limpide aux reflets jaune pâle.
Nez : ouvert aux arômes fleurs et agrumes.
Bouche : bonne structure générale, du gras et de la rondeur..

 

 

 

 

 

Ballarin
AOC Crémant de Bordeaux Blanc
Jean-Louis Ballarin
50 % Muscadelle – 50 % Sémillon
Prix Propriété : 7,80 € TTC
Contact : www.cremants-ballarin.com

 

Dégustation
Oeil : net, limpide aux reflets verts pâles.
Nez : discret, notes florales et fermentaires.
Bouche : équilibrée avec une légère pointe d’acidité.

 

 

 

 

 

Lateyron CentenairreLateyron Brut Centenaire 1897/1997
AOC Crémant de Bordeaux Blanc
SA Lateyron
25 % Cabernet Sauvignon – 15 % Cabernet Franc – 60 % Merlot
Prix Propriété : 6,85 € TTC
Contact : lateyron.r@wanadoo.fr

 

Dégustation
Oeil : net, limpide aux reflets verts pâles.
Nez : ouvert et expressif aux arômes de pêche et de fruits exotiques.
Bouche : vive et équilibrée, structurée avec une bonne longueur en fin de bouche.

Partager :

8 Réponses pour : “Dégusté décembre 2011 : trois Crémants de Bordeaux Blanc”

  1. Michel dit :

    Voici le résultat de la dégustation de Crémant de Bordeaux qui s’est déroulée le samedi 14 janvier 2012.

    10 personnes étaient présentes :
    – 4 connaissaient et avaient déjà bu du crémant de Bordeaux
    – 6 ne connaissaient pas et n’avaient jamais bu du crémant de Bordeaux
    Classement de l’aspect et de la forme de la bouteille :
    1° : Ballarin
    2° : Lateyron
    3° : Breque
    Les vins sont servis dans des verres à dégustation de champagne.
    Classement des vins :
    1° : Breque.
    – En bouche: léger gras, bonne rondeur avec petit goût de vanille, bonne longueur
    – Au nez : agrumes présentes
    – A l’oeil : clair avec reflets jaunes, bulles assez fines
    2° : Ballarin.
    – En bouche : petite pointe d’acidité
    – Au nez : peu développé, discret
    – A l’oeil : clair, bulles trop grosses
    3° Lateyron :
    – En bouche : Acidité très marqué et désagréable
    – Au nez : peu expressif, sans caractéristiques marquantes
    – A l’oeil : net, bulles assez fines
    En conclusion, le vin « vainqueur » est à l’unanimité le Crémant de bordeaux de Remy Breque.

    Merci encore de m’avoir fait parvenir ces bouteilles qui nous a permis de faire
    cette dégustation entre amis. Michel
    Michel

  2. Elodie dit :

    Bonjour, et merci pour ce pur moment de convivialité.
    Une fois les bouteilles de crémant de bordeaux blanc reçus, direction le téléphone pour fixer une date avec la famille, et démarrer cette exquise dégustation à l’aveugle bien sûr (très rigolos d’ailleurs).

    Nous avons commencé par le Rémy Breque:
    « D’excellent qualité , son goût fruité très agréable en bouche »

    Ensuite le Fort de Rauzan Brut:
    « Le Top du top sur les trois qui égalerais un champagne!
    Très agréable en bouche de part sa légèreté, ses arômes, et la finesse de ses bulles. »

    Puis nous avons fini cette dégustation par le Lateyron Brut Centenaire 1897/1997:
    « Bon mais peut être un peu trop d’âge pour être aprécier car moins fruité. Nous avons regarder l’étiquette pour notre verdict car on n’arrivait pas à trouver la cause qui le différenciais des autres »

    Voici les commentaires des 6 dégusteurs ravis de ce moment convivial et prêt à recommencer sans problème.
    Vous pouvez trouver cet article sur mon blog :
    http://www.le-blog-delo.blogspot.com/2012/01/un-apero-degusation.html
    Elodie

  3. Miss Tablier dit :

    J’ai eu le plaisir de recevoir ces trois Crémants.
    Pour cette dégustation à l’aveugle, nous étions 6, 3 femmes et 3 hommes.

    Les bouteilles, dont l’étiquette était cachée, étaient numérotées. Nous avons donc commencé par la numéro 1.

    Première bouteille

    A l’oeil : d’un jaune très clair presque blanc.

    Au nez : notes fruitées et minérales pour deux personnes

    En bouche : une légère acidité

    Il s’agissait d’un Crémant Jean Louis Ballarin

    Deuxième bouteille

    A l’oeil : légèrement plus doré, bulles très fines

    Au nez : notes florales et végétales

    En bouche : acidité plus présente, vin plus corsé.

    Ce vin était un Lateyron

    Troisième bouteille

    A l’oeil : d’un jaune pâle

    Au nez : Beaucoup plus fort que les deux autres. Certains lui ont trouvé une note balsamique, d’autres chimique.

    En bouche : de la rondeur mais une certaine amertume pour ce vin. Dominante tannique.

    Il s’agissait d’un Rémy Breque.

    Dans l’ensemble, la préférence s’est partagée entre la première et la deuxième bouteille, c’est à dire entre le Crémant Jean Louis Ballarin et le Crémant Lateyron.

    Sur les six personnes présentes, trois ont placé le Crémant JL Ballarin en première position, trois ont préferé le Crémant Lateyron. Le Crémant Rémy Breque a été placé en deuxième position par les trois personnes qui avaient apprécié le Crémant Jean Louis Ballarin.

    Ces Crémants ont été accompagnés, entre autres, d’une tresse apéritive, d’un namandier et d’un cake pesto/chèvre (recette à venir).

    Un grand merci à Apéro Bordeaux qui nous a fait passer un très bon moment !

    Mon article sur mon blog :
    http://miss-mistertablier.over-blog.com/article-apero-bordeaux-2eme-et-namandier-97168293.html
    Miss & Mister Tablier

  4. Gabrielle Garz dit :

    Nous étions 6 personnes, 3 hommes et 3 femmes pour la dégustation (étiquette cachée) d’un Rémy Breque.
    La plupart des personnes ont reconnu rapidement qu’il s’agissait d’un crémant et non pas d’un champagne, à l’oeil et au gout.
    Dans l’ensemble, la dégustation a plu, et il me semble qu’une seule personne a trouvé que je l’ai servi trop froid. Je note, à partir des mots laisés par les convives, une certaine qualité de champagne, un gout legerement sucré, agréable et très bon pour certains.
    A l’oeil, une couleur jaune subtile et plaisante.
    La robe semble équilibrée, la couleur agréable et parfaite pour rappeler un crémant savoureux. Le nez nous parle d’agrumes pas trop sucrées, en bouche, tanin fin, presqu’élegant, qui dévoile une acidité persistante.

  5. LECOMTE dit :

    Nous étions 6 personnes (en famille) pour déguster ces trois bouteilles de crémant.

    La bouteille qui a davantage plus est le Lateyron Brut Centenaire 1897/1997 : il semblait plus doux, avec des grosses bulles (moins agressives) avec un goût très parfumé.

    A l’inverse, le ballarin a moins plus, un goût un peu trop brut peut-être… mais cela dépends des goûts.

    En tout cas, un très bon moment de dégustation !

  6. Charlotte dit :

    Charlotte
    Tout d’abord, merci à l’équipe qui organise ces dégustations pour nous permettre de découvrir les différents produits de Bordeaux.

    Pour la dégustation, nous étions 4 jeunes femmes. J’avais préparé un apéro dinatoire salé-sucré pour découvrir ce qui se marierait le mieux avec les Crémants.
    Il y avait des toasts de pain d’épice au foie gras, des litchis, mandarine, chocolat, légumes crus avec une sauce de yaourt épicée, des fruits secs, des rillettes de maquereau, du guacamole, etc…

    Tout d’abord, avant de commencer à manger, nous avons dégusté chacun des 3 crémants 2 fois pour savoir lequel nous préférions et pour quelles raisons. Puis nous avons dîné en ne buvant que notre Crémant préféré.

    Nous avons préféré le Ballarin car il était plus amer et avec beaucoup de bulles.
    Puis à quelques voix près, le Remy Brecque, qui était plus doux et plus fruité.
    Le moins apprécié était le Lateyron Centenaire.

    C’était la première fois que je faisais un apéritif à base de Crémants et nous n’avons pas été déçue ! L’expérience est à réitérer !

  7. Maggy dit :

    Lorsque nous avons été sélectionnés et que nous avons reçus ces 3 bouteilles de crémants de Bordeaux, nous nous sommes mis en tête de fêter dignement cette dégustation… l’occasion prochaine de l’arrivée de notre petite fille était toute désignée pour être le point central de cette dégustation entre amis 🙂

    Lysane est arrivé le 27 janvier dernier et du coup nous avons pu convier quelques amis amateurs de bonnes choses le 11 février pour une dégustation à l’aveugle de ces 3 crémants de Bordeaux pour fêter son arrivée parmi nous.

    Les étiquettes ont été cachées, les dégustations se sont faites dans des coupes à champagne (3 coupes par personnes pour pouvoir comparer tous les crémants en même temps) et une grille d’appréciation a été donnée à chacun des 7 convives.

    Crémant 1 : Rémy Brecque ; Crémant 2 : Ballarin ; Crémant 3 : Lateyron brut Centenaire.

    Forme de la bouteille:
    Seul le Crémant n° 2 est sorti du lot… comme vous pouvez vous en douter. JL Ballarin a su proposer une bouteille élégante, raffinée et festive. Petite touche en plus : les armoiries présentes sur la bouteilles.

    Pour le plaisir des pupilles, les fines bulles du crémant 1 ont mises en avant le crémant Rémy Brècque. Tout comme sa couleur jaune pâle.

    Au nez, le crémant 1 s’est placé de peu devant le 2 pour son nez fruité, un peu plus profond et prononcé que le crémant 2.

    Place alors à la dégustation…
    Avec une bonne présence en bouche des ses fines bulles, une pointe d’acidité bien équilibrée, des arômes agréables, le cramant 2 se place en tête.
    Le Crémant 3 est ressorti juste derrière, avec une bonne persistance en bouche sur la longueur, une acidité un peu plus prononcée mais des bulles bien présentes (mais pas trop).

    Au final, tout le monde a bien du mal a départager les 3 crémants. Toutefois, le crémant 2 (JL Ballarin) est sorti de peu devant le cramant Lateyron brut Centenaire. Le crémant rémy Brecque a clos le podium.

    A noter que cette dégustation était accompagnée de 3 types de muffins : pomme-cannelle, banane, poire, des roses des sables au chocolat, et de cakes au thon (pour apporter des touches sucrées ou salées pour comparer avec les crémants).

    Merci encore à APERO BORDEAUX de cette initiative et de ces belles dégustations ! Tout le monde a été emballé par le concept et je gage qu’ils iront jouer pour tenter d’organiser à leur tour une dégustation…

  8. Lydie FUKUHARA dit :

    j’ai découvert et dégusté le « crémand de bordeaux » ! une vraie douceur, il se laisse boire, légèrement pétillant un vrai bonheur pour moi qui a du mal à supporter le champagne. merci (de NOUMEA – NOUVELLE CALEDONIE)

    J’ai trouvé le fournisseur sur Nouméa et je vous le recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *