Bordeaux
Bordeaux

l'apéro est offert par les vignerons de bordeaux et bordeaux supérieur

Apéro Bordeaux

Dégusté Novembre 2010 – Spécial Belgique – 3 Bordeaux Supérieur Rouge sélectionnés par Vino Magazine

Le Domaine de Courteillac, et les Châteaux Mirambeau papin et Parenchère  ont été sélectionnés par le Comité Belge de la dégustation parmi des vins présents en Belgique. Ils sont présentés dans le numéro de Septembre Octobre de la revue Vino Magazine sous la forme d’un banc d’essai


Les membres du Jury sont : Le Panel de décembre 2010 :  Mesdames et Mesdemoiselles Cécile Beckand (Rhode-Saint-Genèse), Jacqueline Lannoy (Overijse), Anastasia Plessers (Loncin), Vanessa Steinier (Gembloux), Fabienne Wauthy (Kraainem). Messieurs Didier Amadis (Blaton), Guillaume Bawin (Liège), Jacques Fontaine (Boussu), Gérard Garroy (Bruxelles), William Humblet (Hoves), Michel Leroy (Dottignies), Thomas Prévost (Bruxelles), Brice Thumilaire (Libramont), Peter Van Hoecke (Maldegem), Olivier Vera (gouy-lez-piéton).


Domaine de CourteillacDomaine de Courteillac (2 Bacchus)
AOC Bordeaux Supérieur Rouge 2008
Dominique Meneret
Merlot 70 % – Cabernet Sauvignon 20 % – Cabernet Franc 10 %
Belgique : Maison Jacques Pirard – 1470 Genappes – 067/77 31 01
Gd. Duché : In Vino Véritas – 8437 Steinfort – 352 39 56 88
Contact : info-dma@wanadoo.fr


Dégustation (Vino Magazine)
Oeil : Robe sombre.
Nez : déjà très expressif, à la matière riche et concentrée. Note d’encens, de tabac et d’épices en exergue sur fond fruité très mur.
Bouche : puissante,charnue, riche, à l’attaque agréablement souple. Magnifique concentration pour ce vin réé aux tanins certes bien serrés mais d’un excellent support. Remarquable longueur en finale.



Château Mirambeau PapinChâteau  Mirambeau Papin (2 Bacchus)
AOC Bordeaux Supérieur Rouge 2008
Xavier Landreau
Cépages Merlot 50 % – Cabernet Sauvignon 50 %
Belgique : Wine Brands Ambassador – 0477/75 21 06
Contact : www.vignobleslandreau.fr


Dégustation (Vino Magazine)
Oeil : robe cerise noire.
Nez : envoutant, de petits fruits noirs bien mûrs sur fond délicatement boisé.
Bouche : attaque fraîche, pure et charmeuse, aux tanins progressivement plus expressifs. Finale aux jolies notes épicées.




Château de ParenchèreChâteau  Parenchère Cuvée Raphaël (3 Bacchus)

AOC Bordeaux Supérieur Rouge 2008
Richard Curty
Merlot 29%, Cabernet Sauvignon 55 %, Cabernet Franc 15 % – Malbec 1 %
De Brabandere – 8710 Wielsbeke- 056/66 60 22.
Les Touriniers – 1320 Hamme Mille – 010/86 72 15.
Rubbens – 9240 Zele – 052/44 50 35.
Pour une cuvée : Magasins Delhaize
Gd.-Duché : Magasin Cactus
Contact : www.parenchere.com


Dégustation (Vino Magazine)
Nez : enthousiaste, fruité éloquent et boisé bien domestiqué. Touches de myrtille, framboise et cassis.
Bouche : attaque friande, gourmande à souhait. Milieu de bouche riche alliant puissance et finesse. Beaux tanins ronds encore bien présents. Finale longue et quelque peu épicée, au fruité permanent.

Partager :

7 Réponses pour : “Dégusté Novembre 2010 – Spécial Belgique – 3 Bordeaux Supérieur Rouge sélectionnés par Vino Magazine”

  1. Didier dit :

    Chateau Mirambeau Papin 2008
    La robe est d’un bel éclat, le nez rond fait ressortir une note de cassis.
    C’est un vin à boire entre ami

    Domaine de Courteillac 2008
    Vin tres fruité, je le recommanderai en accompagnement de viande rouge.
    Il mérite de faire partie des très grands bordeaux
    Néanmoins ce cru méritrait d’être redégusté dans 3 ou 4 ans afin de voir comment il vieillit.

    Chateau de parenchère 2008
    Arôme de fruits mur et boisé, texture ample assez tanique.
    Nez boisé et laissant ressortir quelques notes de tabac
    C’est un vin arrivé à maturité et je conseille de la consommer sans tardé

    Didier AMADIS

  2. Lannoy Jacqueline dit :

    Nous étions 6 amis à déguster à l’aveugle les deux bouteilles accompagnées d’un plateau de fromage.
    Sans être experts en oenologie, nous avons apprécié ces vins très fins.
    Voici nos conclusions:

    Domaine de Courteillac 2008
    Belle robe foncée. Vin harmonieux, riche en arômes de fruits rouges avec des notes épicées. Tanins discrets. Belle longueur en bouche.

    Château de Parenchère – Cuvée Raphaël 2008
    Robe d’un rouge intense. Vin dense aux touches boisées et aux arômes de fruits des bois. Assez tanique. Finale longue et complexe.
    Nous pensons que ce vin sera encore meilleur d’ici quelques années.

    Château Mirambeau Papin
    Malheureusement, cette bouteille est arrivée cassée dans le lot.

    Notre classement.
    1. Château de Parenchère – Cuvée Raphaël
    2. Domaine de Courteillac

    Nous vous remercions de nous avoir permis d’organiser cette petite réunion conviviale bien agréable!

    Jacqueline Lannoy

  3. Jacques FONTAINE dit :

    Les intempéries ont retardé la livraison des trois bouteilles et ce n’est donc que ce week end que j’ai pu organiser la dégustation. Les vins ont ainsi pu se reposer de leur trajet chahuté. Cinq amateurs, 3 hommes et 2 femmes, ont testé à l’aveugle ces trois Bordeaux supérieur rouge 2008. Chacun a noté sur 20 son analyse visuelle (1) olfactive (8) gustative (8) et globale (3), très subjectivement.
    La cote est donc établie sur 100.
    1 Château Mirambeau Papin :55/100
    2 Château de Parenchère : 59/100
    3 Domaine de Courteillac : 76/100
    Les commentaires des testeurs rejoignent assez bien ceux déjà publiés sur le blog.
    Si le n° 3 ressort assez nettement, tous les vins testés méritent le détour. La note du n° 2 est influencée par un des participants qui a déjà acheté ce château pour ses convives (en l’ignorant au moment de la dégustation). C’est cette bouteille qui a provoqqué le plus de discussion après coup. L’avis de Didier ci dessus me semble pertinent.

    Incontestablement une belle expérience conviviale que nous nous sommes promis de répéter. Excellente initiative : je ne doute pas que le bouche à oreilles fonctionnera à merveille.

    Merci à l’équipe d’Apéro Bordeaux à qui je présente au passage tous mes voeux pour 2011.
    Jacques

  4. Vanessa Steinier dit :

    Nous nous sommes fort bien amusés lors de cette dégustation en famille. Tout le monde s’est bien volontier prêté au jeu. Le « jury » était donc composé de 2 hommes et 2 femmes.

    Voici notre classement :

    Domaine de Courteillac 2008
    Belle robe foncée. Riche en arômes de fruits murs et d\’épices. Bel équilibre avec les tanins.
    Ce fût le vin préféré de ces messieurs.

    Château de Parenchère – Cuvée Raphaël 2008
    Belle robe rouge foncée. Arômes très prononcés de framboise et cassis. Assez tanique, mais sans excès.
    Ce fût le préféré de ces dames…
    Nénamoins, comme mes prédécesseurs sur ce blog, nous pensons qu\’il mériterait de vieillir encore quelques années.

    Château Mirambeau Papin
    Robe foncée, arômes très très fruités (cassis, myrtille) Peu tannique.
    Ce fût celui que nous avons le moins apprécié.

    Merci de nous avoir offert cette agréable expérience!

  5. Anasatasia dit :

    A l’occasion des fêtes de fin d’année, mon cousin Thomas et sa femme Isabelle sont de retour en Belgique. Nous avons profité de ces retrouvailles pour organiser cette chouette dégustation.

    Thomas, qui a suivi des études d’hôtellerie, avait encore quelques petites notions d’œnologie. C’est lui qui nous a guidés-nous autres néophytes-, d’après ses souvenirs, lors de cette belle expérience.

    Pour être le plus professionnel possible et ne pas avoir le gout altéré, nous avons dégusté les Bordeaux avant un bon repas, avec quelques morceaux de pain.

    Château Mirambeau Papin
    Belle couleur rouge tirant fort sur le brun, odeur boisée. Attaque franche qui laisse place à un goût boisé rappelant la noix et le chêne. Il est assez piquant et long en bouche.

    Château de Parenchère
    Couleur rouge rubis, vin assez épais (opaque). Goût assez rond et subtile. Vin moyennement long en bouche. Peut-être demanderait-il un accompagnement pour libérer tous ses arômes.

    Château de Courteillac
    Belle couleur rouge foncé, vin relativement translucide. Odeur poivrée. Goût fruité qui rappelle les cerises et les fruits rouges. Vin moyennement long en bouche.

    Ces vins de Bordeaux ont vraiment remportés un franc succès et il n’a pas été possible de les classer selon un ordre de préférence tant les goûts de chacun étaient différents.

    Un tout grand merci à l’équipe d’Apéro Bordeaux !
    Anastasia

  6. Van Hoecke Peter dit :

    Notre jury était composé de 3 couples (3 hommes – 3 femmes).
    Chacun a donné des points selon la préférence et le résultat était assez surprenant.
    Chaque fois un homme et une femme choisissaient le même vin comme favori, mais les couples avaient un choix différent !
    Tout le monde ètait quand même d’accord qu’ils avaient dégusté 3 vins de très bonne qualité.

    Domaine de Courteillac : très souple à boire, bien fruité et bel équilibre des tannins
    Château Mirambeau Papin : plus spécifique, animal dans le nez et dans le goût, le favori de moi
    Château de Parenchère : arômes de fruits de bois et épices, plus fort

    Grand merci à l’équipe d’Apéro Bordeaux
    Dégustation de Peter

  7. Gérard G. dit :

    Le vin c’est avant tout l’humilité. Une fois de plus, on remarque directement que suivant l’occasion, les personnes présentes, le contexte, les mets qui accompagnent ou pas les bouteilles, et mille autres choses que la dégustation reste une action tout à fait suggestive. Elle dépend de tellement d’éléments extérieurs, que le même vin dégusté par la même personne à quelques jours d’intervalle sera jugé différemment.
    Les Vins
    Le contexte : nous sommes cinq amateurs de vin, et nous sommes attablés dans un restaurant gastronomique d’Heusy. Les trois bouteilles ont été servies à l’aveugle dans un ordre aléatoire. Les bouteilles ont été ouvertes à l’heure de l’apéritif. Elles sont servies sur deux plats : des Mignons de veau et ris de veau, jus de baie de genévrier et ravioli de polenta aux champignons et sur une Fricassée de caille des Dombes, pâtes fraîches aux truffes et réduction de Chardonnay.
    Mignon de Veau
    Est-ce un hasard, mais l’ordre définit par le hasard, sera l’ordre de préférence des dégustateurs !?
    Avant de commencer les plats, les vins sont dégustés une première fois sans manger. A ce moment, c’est le Domaine de Courteillac 2008 qui passe le plus facilement. Les deux autres cuvées, sont trop puissantes que pour être bues seules. Dès que les préparations sont servies, le Domaine de Couteillac devient transparent, invisible ! Ce sont les deux autres cuvées qui se révèlent le mieux. Et particulièrement, le Chateau Mirambeau Papin 2008 qui accompagne à merveille la Fricassée de caille des Dombes.
    Conclusion :
    Nous remercions « Apéro Bordeaux » pour cette idée et nous avons été heureux de re-découvrir les vins d’appellation « Bordeaux Supérieurs » souvent trop peu connus et qui restent des vins de bien bons rapports « qualité-prix ».
    Nous avons terminés les bouteilles après le service avec les propriétaires du restaurant, et la première bouteille totalement vide était le Chateau Mirambeau Papin 2008 !

    Château de Parenchère – Cuvée Raphaël 2008
    La robe est profonde, nette aux reflets pourpres. Le nez est classique avec des notes de cassis et de boisé. En bouche, le vin est rond et fruité. C’est un vin tout à fait correct, mais sans plus. Il lui manque un supplément d’âme. Il fait partie des vins « bien faits » mais qui manque de personnalité. Nous pensons qu’il est à boire dans les deux ou trois prochaines années.

    Domaine de Courteillac 2008
    Ce vin à la robe grenat vaporeuse laisse poindre au nez quelques notes légères de fruits rouges et une pointe végétale. En bouche, il est rond, un peu plus aromatique qu’au nez. Sa structure est légère et manque de longueur en bouche, c’est probablement un vin de terrasse plus qu’un vin à partager à table. Les mets de la soirée ont écrasés cette cuvée.

    Chateau Mirambeau Papin 2008
    Avec une ravissante robe grenat et un bouquet qui ne laisse personne indifférent, c’est le Coup de Cœur de la soirée. Peut-être pas le vin le plus « facile », mais certainement le plus complexe et le meilleur compagnon des mets proposés. Le nez est bien présent et expressif. On y retrouve tout à tour un boisé noble poivré et vanillé, des fruits rouges et noirs bien mûres ainsi que des belles petites notes sauvages. C’est un vin riche et concentré, aux tanins qui commencent à bien se fondre et d’un équilibre exemplaire malgré sa puissance. Une très belle réussite, qui autorise de le boire directement ou d’attendre une prometteuse vieillesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *