Bordeaux
Bordeaux

l'apéro est offert par les vignerons de bordeaux et bordeaux supérieur

Apéro Bordeaux

Dégusté mai 2011 : 3 Oscars des Bordeaux de l’Eté 2011

Ces 3 Bordeaux Blanc sont le Château de Marsan, le Château Les Vergnes et le Château de Bonhoste, élus par un jury de 60 femmes à Bordeaux le 28 avril dernier.


Les membres du Jury sont :
Mesdemoiselles et Mesdames Anne-Sophie Claise (Rennes), Emilie Leplatois (Condé sur Noireau), Céline Mazoit (Bordeaux), Faustine Monegier (Bordeaux), Sandra Pascual (Hoenheim), Agnès Surbezy (Toulouse), Christine Ternault (Versailles).
Messieurs Denis Boireau (Epinay sur Orge), Daniel Chabenat (Saint Helen), Fabrice Gass (Royan), Michel de Lamarre (Noisy le Grand), Sébastien Marin (Reims), Frédéric Rondinelli (Beausoleil), André Sechaud (Orléans), Osvaldo Villar (Boissières).

 

Retrouvez ces vins sur la Cave en ligne 1001 Châteaux


Château de MarsanChâteau de Marsan
AOC Bordeaux Blanc 2010
SCEA Gonfrier et Freres
60 % Sauvignon – 40 % Sémillon
Prix Propriété : 4,25 € TTC
Contact : www.gonfrier.fr

 

Dégustation
Oeil : couleur jaune pâle, net et limpide.
Nez : intense et fruité aux notes pamplemousse et fruits exotiques. Très typé sauvignon.
Bouche : attaque vive, légère acidité, perlant avec beaucoup de fraicheur en fin de bouche.

 

 

 

Château Les VergnesChâteau Les Vergnes
AOC Bordeaux Blanc 2010
Univitis
100 % Sauvignon
Prix Propriété : 4,80 € TTC
Contact : www.univitis.fr

 

Dégustation
Oeil : net, limpide, jaune pâle.
Nez : intense et fruité aux notes citronnées et florales typé du cépage sauvignon.
Bouche : attaque assez vive, légère acidité avec une bonne structure générale.

 

 

 

 

 

Château de BonhosteChâteau de Bonhoste
AOC Bordeaux Blanc 2010
VEARL Vignobles Fournier
60 % Sauvignon – 30 % Sémillon – 10 % Muscadelle
Prix Propriété : 4,90 € TTC
Contact : www.chateaudebonhoste.com

 

Dégustation
Oeil : net, limpide, jaune pâle.
Nez : fruité aux arômes de leechies et de pêche.
Bouche : attaque assez souple, de la rondeur avec un très bon équilibre général.

Partager :

11 Réponses pour : “Dégusté mai 2011 : 3 Oscars des Bordeaux de l’Eté 2011”

  1. André SECHAUD dit :

    Château de Bonhoste 2010
    Etiquette entre classique et moderne, manque d’originalité.
    Bouchon de liège de qualité moyenne.
    Couleur jaune très pâle, légère note de vert, du gras.
    Premier nez très aromatique sur les fruits blancs, une certaine agressivité au nez.
    Ce vin mérite un passage en carafe pour éviter cette agressivité.
    Deuxième nez toujours le fruit mais une minéralité qui ressort.
    La bouche est aromatique avec une légère amertume qui est la bien venue, assez vif, bonne longueur en bouche avec des épices.
    Plus un vin de plats que d’apéritif, supporte bien les mets épicés.
    Château Les Vergnes 2010
    Une étiquette qui semble la plus adaptée à ce genre de vin.
    De couleur or vert un peu soutenue.
    Un premier nez florale avec des notes de fruits jaunes.
    Un deuxième nez légèrement réglissé.
    En bouche une attaque vive, légère amertume, un côté crayeux, légère astringence, pas trop de longueur en bouche.
    Un vin d’apéritif qui laissera la bouche fraîche.
    Château de Marsan 2010
    Présentation très classique bordelais.
    Bouchon synthétique.
    Couleur pâle, jaune doré.
    Premier nez florale semble mou.
    Deuxième nez légèrement végétal.
    Bouche vive, légère astringence crayeuse, peu de longueur, finale sur le fruit, très sauvignon au nez et en bouche.
    Vin d’apéritif, vin moderne.

  2. Michel de LAMARRE dit :

    Nous avons dégusté ces 3 bordeaux blancs ses le 28 mai 2011 vers 11h30 au chai de notre Confrérie des vins du Clos Saint-Vincent de Noisy-le-Grand (93). Nous étions 7 et la dégustation à l’aveugle nous a fait préférer nettement et à l’unanimité le Château Bonhoste (14/20) devant le Chateau de Marsan (12/20) et le Château Les Vergnes (9/20).

    Voici nos impressions :
    1er vin (Château de Marsan) : robe jaune pêle à reflets verts, nez velouté, attaque en bouche douce, vin rond avec des notes végétales, légèrement pétillant. Vin linéaire pas très long en bouche : manque de corps et léger goût résiduel de cuve inox.

    2ème vin (château Les Vergne) : robe jaune pêle à reflets verts, nez fruité de sauvignon omniprésent, légèrement fumé. vin plat corps faible longueur en bouche et persistance insuffisantes (Après dégustation, nous nous demandons comment ce vin a pu avoir une médaille d’or au CGA ?)

    3ème vin (Château Bonhoste) robe jaune pêle à reflets verts, nez fort et fumé, attaque forte et moëlleuse, palais agréable, léger goût de muscat. bonne persistance mais fin de bouche moins agréable, légèrement astringeante.(après dégustation, nous applaudissons l’assemblage sauvignon / sémillon / muscadelle gage de réussite, surtout pour un vin à moins de 5 €).

  3. Faustine dit :

    Dégustation réalisée avec des amis et nos voisins que vous devez certainement connaitre, puisqu’il s’agit de Kinette et Michel Gautier …

    Château de Bonhoste : Il s’agit d’un vin gras et flatteur. On sent bien au nez la muscadelle. Un côté rond en bouche. C’est un vin riche qui s’associera bien avec la volaille, la langoustine et les crustacées. Son étiquette verte et dorée n’a pas fait l’unanimité. Mais hormis ce léger détail, il s’agit d’un vin élégant.
    Pour ma part, je l’ai trouvé trop léger et plus fort au nez qu’en bouche.

    Château de Marsan : Une odeur de bois fumé, une robe pale et brillante. Une attaque en bouche assez franche et vive mais pas ronde. Il est rectiligne dans le sens ou il n’y a pas d’explosion en milieu de bouche. Il s’agit d’un vin sec (le plus sec de la sélection). Idéal pour accompagner un plateau de fruits de mer, mais il manque de gras pour être servi avec une volaille (comme indiqué sur l’étiquette). C’est un vin sans défaut qui accompagnera parfaitement vos apéritifs.
    Me concernant, moi qui aime les vins bien secs, je l’ai préféré au premier. Il avait une tenue plus importante en bouche.

    Château Les Vergnes : Vin ayant le moins de caractère. Moins rond que le premier et moins sec que le second. Une meilleure tenue en bouche. Il peut se déguster avec plus de plats que les précédents. Il s’agit d’un vin qui a une excellente harmonie.
    Pour ma part, ce fut le meilleur vin de la sélection car il a su associer un mélange des deux premiers.

    Pour conclure de manière générale, je dirais que l’ensemble des vins de cette sélection a un très bon rapport qualité/Prix, puisque les prix sont situés entre 4 et 5€.

    La suite sur mon blog : http://faust-in-paris.blogspot.com/2011/05/apero-bordeaux.html

    Faust'In

  4. Frédéric dit :

    Je vous confirme la reception des trois bouteilles, et les ayant dégustées en aperitif avec quelques amis veuillez trouver ci-dessous les commentaires:

    1- Chateau de Marsan:
    Ce vin a été particulièrement apprécié, je lui attribu donc la première place.
    Nez floral (jasmin)
    Léger
    Des aromes de pomme verte
    Belle couleur or
    Subtilement boisé

    2- Chateau les Vergnes
    Celui-ci a également été apprécié, un peu moins que le précédent, il prend la seconde place.
    Nez floral
    Mineral
    Aggreable
    Belle couleur d’orée

    3- Chateau de Banhoste
    Celui-ci à remporté le moins de vote mais reste appreciable.
    Nez agrume
    Apre
    Mineral/sec
    Belle couleur or

    Voilà, c’était un plaisir de déguster ces vins, malgrés leur jeunesse et donc leur côté un peu vert, ils sont d’excellentes qualités et ont un caractère bien distinct.

  5. Denis Boireau dit :

    Bonjour,
    Notre équipe de dégustateurs était composée de 5 membres, 2 femmes et 3 hommes, tous habitués aux dégustations comparatives en club et en jurys de concours. Les vins ont été notés seuls à l’aveugle, puis re-goutés avec un buffet avec étiquettes découvertes.
    Notre classement final met le Bonhoste en premier, devant Les Vergnes et de Marsan. Voici nos commentaires:

    1- Chateau de Bonhoste: doré brillant, nez typique sauvignon à l’abord puis beaucoup plus chaud, fleurs de type muguet ou d’abricotier en fleurs, assez riche. L’attaque est douce, un peu épicée, puis un peu de vivacité en milieu de bouche. A la fois subtil et presentant un bel équilibre. En découvrant l’étiquette on est heureux de trouver le Chateau de Bonhoste qui était déjà un de nos favoris en Bordeaux Superieur. La contre-étiquette donne les informations nécessaires sur la famille Fournier et l’assemblage sauvignon-sémillon-muscadelle mais sans les proportions (on les a plus haut sur ce site). En le re-goutant au buffet on trouve un bel accord avec les crevettes grises.

    2- Chateau Les Vergnes: brillant avec reflets verts, le nez de sauvignon frais est très prometteur, l’attaque est plutôt ronde puis la bouche est fraîche, il tient bien en bouche même avec la nourriture, mais l’alcool est très présent comme sur un vin chaptalisé (il affiche 12,5˚ comme les deux autres). Après révélation de l’étiquette on comprend que ce vin un peu technologique de Univitis ait pu impressionner un jury du CGA. Mais il manque de naturel pour nous, comme sa contre-etiquette qui ne donne aucune reelle information. Il a fallu retourner sur ce magnifique site de Apéro-Bordeaux pour savoir qu’il est 100% sauvignon.

    3- Chateau de Marsan: jolis reflects verts, nez bourgeonnant, un peu fluide en bouche. Facile mais léger, équilibré et élégant, il aura un inconditionnel dans notre groupe alors que les autres auraient aimé plus de corps. La contre-etiquettes comporte comme pour les deux autres toute les mentions legales. Et on y apprend que ce produit des Frères Gonfrier est 60% sauvignon et 40% sémillon.

    A bientot pour de nouvelles dégutations
    Denis

  6. Voici le compte rendu de la dégustation des 3 vins blancs:

    1/ Chateau Marsan
    La première approche a été mitigée, le vin étant plutôt acide et plat à la fois, exhalant des senteurs plus végétales que florales, pas forcément très agréables. Puis le fruit s’est peu à peu développé et le vin est devenu plus expressif et gras en bouche, ayant une longueur pas si éloignée de certains Graves. Finalement, il a plus convenu avec le plat qui était une volaille en sauce qu’au moment de l’apéritif (trop sec et besoin de s’aérer) . Ce fut le préféré de la plupart des invités du fait de sa plus grande complexité.

    2/ Château Bonhoste
    Premier contact difficile car le bouchon était collé aux parois du goulot…De multiples essais (et tire bouchons!) en viendront cependant à bout! Plus fruité (agrumes) que le précédent et légèrement « pétillant » mais néanmoins bien sec, celui ci a pris peu à peu de l’ampleur en bouche mais pas autant que le Château Marsan. Plus agréable à l’apéritif même s’il a accompagné favorablement tout le repas. Léger et assez riche à la fois, personne ne l’a véritablement mis de côté. Le bon compromis sans défaut marquant.

    3/ Château les Vergnes
    Parti pour être le plus agréable à boire (nez d’agrumes très prononcé, proche d’un côte de Gascogne), il a vite déçu la majorité des invités par une tenue et longueur en bouche trop minime et un caractère bien peu affirmé. Pas désagréable pour autant, mais sans intérêt notable. Seule bouteille n’ayant pas été finie, c’est dire!

    En espérant que ce commentaire d’amateurs de vins peu avertis vous conviennent! Merci de nous avoir fait profiter de cette agréable dégustation tout en jouant aux apprentis sommeliers!
    Sébastien Marin

  7. Oswaldo dit :

    Voici les photos d’une partie de l’apéro avec l’équipe de http://www.maradioweb.fr, et le personnel de la radio Bleu du Limousin.
    Ils ont apprécié les deux premiers sauf, le dernier qui était trop sec. Tous d’excellente qualité, bonne couleur, très fruités. Quatre des participants sont des connaisseurs des amateurs et passionnés de vins Ils aiment déguster régulièrement des vins à l’aveugle et ensuite ils achètent par des web sites ils apprécient les vins de Jean-Luc Thunevin, propriétaire et négociant à Saint-Emilion.
    Nous pensons que c’est « dommage » de voir la « perte de parts de marché des bordeaux sur les cartes de restaurants ou chez les cavistes, car les prix semblent trop élevés tandis que le Malbec argentin grimpe à cause du prix vendu à NY et Canada à partir de $12 la bouteille allant jusqu’à $28-$30 USD.
    Pour les connaisseurs de mon entourage, Bordeaux c’est l’épicentre des meilleurs vins du monde et c’est dommage de voir son image abîmée, au moins, parce que les gens ont tendance à croire que les prix sont trop chers, explique-t-il, alors même que des milliers de petits châteaux ont de grandes difficultés à vendre leurs vins.
    Oswaldo

    Bien cordialement,

    Oswaldo Villar

  8. Agnès Surbezy dit :

    Bonjour,

    Après une longue période trop chargée en déplacements et obligations de tous genres qui nous ont imposé de différer le fameux apéro, voici, enfin, le compte rendu de la dégustation des 3 vins blancs, effectuées en compagnie de quatre amies, autour d’un assortiment de verrines et terrines diverses et variées :

    1/ Château Les Vergnes
    Le premier goûté et le plus apprécié, c’est un joli vin, à la robe jaune pâle et au bouquet agréable (notes citronnées), qui a semblé à toutes équilibré, parfait pour l’apéritif et sur tout type de plats. Un tout-terrain se buvant agréablement, frais en bouche, sans prétention, ni trop sec, ni trop doux. Bref, très bonne impression générale. Un vin plébiscité par l’assistance pour des apéritifs estivaux (et c’est de saison !).

    2/ Château de Marsan
    Une robe assez comparable à celle du précédent, mais un bouquet nettement plus fort et plus doux, avec des touches de fruits rouges ou de fruits exotiques… Première impression globalement négative (trop agressif de prime abord, trop doux aussi – toute proportion gardée !, trop perlant), contrebalancée ensuite, surtout lorsque la dégustation s’est faite sur une mousse potiron-poivron assez douce : le mariage s’est avéré très heureux et la note de ce vin est remontée. S’il fallait les classer, il arriverait donc 2e.

    3/ Château de Bonhoste
    Le plus décevant (la preuve, j’écris face à une bouteille restée au 3/4 pleine, alors que les deux autres sont bonnes pour une virée au récup’verre ! Une robe très claire, un bouquet agressif, une amertume peu agréable. Aucune de nous n’y est revenue. Bref, pas le grand enthousiasme.

    En espérant que ce commentaire d’amateurs de vins peu avertis fera l’affaire et en vous remerciant pour cette agréable dégustation qui, en plus, aura été le prétexte à un apéritif convivial, autour duquel nous n’aurions peut-être pas trouvé le temps de nous attabler autrement !
    Agnès.

  9. Céline dit :

    Bonjour,

    La dégustation s\’est finalement faite le samedi 18 juin pour tenir compte des disponibilités des uns et des autres et ce fut un moment très intéressant pour tous. nous renouvellerons l\’expérience avec plaisir. Nous avions prévu un apéro-repas composé de rillettes de truite accompagnés de blinis, un houmous de courgettes avec du pain au levain ainsi que des fougasses.

    Céline

    Parmi les trois vins dégustés, le Château Les Vergnes a été jugé le moins intéressant à l\’unanimité – mais pas catastrophique non plus – , les préférences de nos sept dégustateurs étaient partagées entre le Château de Marsan et le Château de Bonhoste avec une majorité pour le château de Bonhoste.

    1) Château de Marsan

    Nez fruité, attaque acidulée, un peu d\’acidité sur la fin, assez court en bouche

    2) Château Les Vergnes

    Nez plus discret que le précédent, se révèle un peu plus ensuite, un peu plus de fruit et d\’acidité, trop court en bouche

    3) Château de Bonhoste

    Vin très légèrement pétillant avec un côté un peu plus fleuri que fruité, bien équilibré et avec plus de longueur en bouche que les deux autres.

    Les recettes arrivent sur mon blog…

    http://pralinesetcaneles.blogspot.com/2011/06/apero-bordeaux.html

  10. Christine Ternault dit :

    Ces 3 bouteilles ont été consommées par 2 personnes lors de repas communs début 2011.

    « Château de Marsan »
    bouteille dont le bouchon est semblable à n’importe quel vin: il n’y a pas de distinction notoire.
    goût fruité, très peu perlant, pas si rafraîchissant que cela!

    « Château les vergnes »
    mise en bouteille plus élégante: bouchon doré.
    Étiquette en 2 parties.
    goût sec, acide.

    « Château de Bonhoste »
    l’étiquette sur la bouteille est plus originale que les 2 autres.
    Mise en bouteille différente.
    Bordeaux blanc sec; il n’est pas si fruité que cela.

    Je ne pense pas que ces vins soient spécialement remarquables au goût.
    Ils n’ont rien à envier à « un Margaux, un mouton rotschild » très renommés pour leur qualité, goût .
    ces vins dégustés ne m’ont pas spécialement marqués!

  11. Fabrice dit :

    Apéro Bordeaux & frites d’espadon

    C’est encore l’été ici, les soirées entre amis sont au programme : partage, cuisine et bonnes bouteilles accompagnent nos pérégrinations amicales tout au long de la nuit.

    Au goût du soir pour partager avec les copains : des frites d’espadon aux arômes épicées, toutes ont des saveurs différentes (cumin-sésame, curry-citron…), faciles à piocher et à manger elles sont l’artifice idéal à une bonne tablée.

    Pour profiter pleinement de ces multiples saveurs, des vins à déguster !

    Dégustation de Fabrice

    Le premier, un Château Marsan AOC Bordeaux blanc 2010.

    Il est limpide et fruité, il se marie agréablement en bouche aux goûts épicés de nos mets, se déguste simplement.

    L’accord est réussi, les amis le savourent. Il est sans conteste possible un vin se mariant avec délice aux saveurs marines et épicées.

    Le suivant, un Château Les Vergnes AOC Bordeaux blanc 2010.

    Quelque peu acide, il ne s’allie pas forcément avec le goût déjà bien prononcé de nos bouchées. Dommage, il conviendrait sans doute à un autre plat car il dégage en narines une fraîcheur fruitée très agréable…

    Le dernier, un Château de Bonhoste AOC Bordeaux 2010.

    Celui-ci est léger, tout comme le Château Les Vergnes, il ne convient pas forcément au plat, mais son petit côté pétillant et sa couleur dorée d’une belle intensité en fait un vin à partager entre copains, il est d’ailleurs bien apprécié. Les couleurs de l’assiette et du verre scintillant s’harmonisent à merveille à la magie de la soirée …

    Au final, de belles bouteilles, globalement bien appréciées et que l’on retrouvera avec plaisir sur nos grandes tablées estivales ou simplement même à la maison pour un petit apéro en comité plus restreint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *